2 min de lecture International

Pakistan : l'aéroport de Karachi brièvement assiégé par un groupe lourdement armé

Un attentat à l'aéroport de Karachi au Pakistan a fait au moins vingt-et-un morts.

Un attentat à l'aéroport de Karachi au Pakistan avait déjà eu lieu le 8 juin 2014.
Un attentat à l'aéroport de Karachi au Pakistan avait déjà eu lieu le 8 juin 2014. Crédit : ASIF HASSAN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'aéroport de Karachi, premier du Pakistan, était la cible ce dimanche soir d'une attaque d'un groupe armé qui a fait au moins vingt-et-un morts et provoqué l'annulation de tous les vols, ont annoncé des responsables. L'armée a été appelée sur place afin de maîtriser les assaillants, a-t-on appris de source militaire.

L'armée pakistanaise a annoncé ce lundi la fin victorieuse de six heures d'opérations menées contre un groupe armé qui faisait le siège de l'aéroport de Karachi (sud), plus important du pays. "Zone dégagée. Aucun dégât aux avions, l'incendie visible sur les photos, dorénavant éteint, n'était pas un avion mais un édifice. Tous les actifs vitaux intacts", a déclaré le porte-parole de l'armée Asim Bajwa.

Deux "énormes" explosions ont retenti

Le général de division a indiqué que la totalité des dix assaillants qui s'en étaient pris à l'aéroport avaient été tués dans les affrontements avec les forces de sécurité et que des munitions, des fusées et des lances-roquettes avaient été saisis du groupe lourdement armé. Par ailleurs, au moins 11 corps, notamment des vigiles et deux civils, ont été comptés à la morgue de l'hôpital Jinnah, le principal de Karachi.  "Tous les passagers des avions ont été évacués et trois terroristes tués", a précisé le porte-parole Asim Saleem Bajwa.

Un journaliste de l'AFP présent sur les lieux a indiqué avoir entendu deux "énormes" explosions, qui pourraient avoir été dues à des kamikaze.

À lire aussi
Le président vénézuélien, Nicolas Maduro. diplomatie
Pourquoi la tension monte entre la France et le Venezuela

Un haut responsable des services de renseignements, présent sur les lieux, a confirmé qu'un assaillant avait explosé quand il avait été touché par des tirs, suggérant qu'il portait une veste explosive. "Tous les passagers des avions ont été évacués", avait précisé dans la nuit de dimanche à lundi le porte-parole Asim Saleem Bajwa.

Des hommes armés ont pénétré dans l'enceinte de l'aéroport

Les commandos de l'ASF (Force de sécurité de l'aéroport) ont isolé la zone attaquée avec d'autres forces de sécurité. Selon les premières informations, les assaillants semblent avoir pénétré dans l'enceinte de l'aéroport international Jinnah par au moins deux côtés, et notamment en cisaillant une clôture grillagée de l'ancien terminal, qui n'est plus utilisé par les passagers mais qui abrite des bureaux, des ateliers et des hangars.

Deux attaques

Des nuages de fumée s'élevaient du tarmac sur lequel étaient stationnés les avions, selon des images retransmises à la télévision. Cette attaque fait craindre un siège prolongé à l'image d'autres attentats contre des installations vitales au cours des dernières années.

L'action n'avait pas encore été revendiquée ce dimanche soir mais les talibans ont déjà dit avoir été à l'origine d'autres raids de ce type par le passé. Par ailleurs, au moins 23 personnes ont été tuées dimanche soir dans le sud-ouest du Pakistan dans une nouvelle attaque visant des membres de la minorité chiite, ont indiqué à l'AFP les autorités locales.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Attentat Pakistan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants