2 min de lecture Ankara

Ankara : le photographe qui a immortalisé l'assassinat livre son témoignage

Photographe chez "Associated Press", ce journaliste a pris en photo le tueur de l'ambassadeur russe, quelques instants avant qu'il commette son acte et une fois qu'il l'a revendiqué.

Andreï Karlov, ambassadeur russe en Turquie, a été assassiné à Ankara lundi 19 décembre 2016
Andreï Karlov, ambassadeur russe en Turquie, a été assassiné à Ankara lundi 19 décembre 2016 Crédit : Sipa
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La photo est glaçante. Quelques instants avant d'être assassiné, l'ambassadeur russe Andreï Karlov tenait un discours filmé à Ankara. Une image immortalise l'instant, où il se tient debout derrière un pupitre. En arrière-plan, un homme se tient en costume avec une cravate noire et une chemise blanche. On pourrait croire qu'il est garde du corps, mais il s'agit de son assassin. Après que le tueur a froidement abattu sa cible en revendiquant un acte pour ne pas oublier Alep, d'autres photos, toutes aussi terribles vont être prises. 

Le tueur est désormais bien identifiable. Il se tient debout, une main tendue vers le ciel, l'autre tenant son revolver vers le bas. Et sur sa gauche se trouve l'ambassadeur, allongé par terre sur le dos. L'instant a été immortalisé par un photographe de l'agence AP, Burhan Ozbilici. Alors que les autres personnes présentes dans la pièce se sont allongées, face contre le sol, ce photographe a fait preuve de sang froid. 

Sur le site de Associated Press, Burhan Ozbilici raconte que c'était un événement qui n'aurait dû être qu'une "routine". Mais des "coups de feu, au moins huit, ont résonné dans la galerie d'art", explique-t-il en décrivant "un assassinat froidement calculé". Il décrit alors une scène qui vient contraster avec la froideur de l'assassin : "Les gens criaient, se cachaient derrière des colonnes, sous des tables et se couchaient sur le sol. J'étais effrayé et confus, mais je me suis caché derrière un mur et j'ai fait mon travail : prendre des photos".

À lire aussi
Recep Tayyip Erdogan en octobre 2016 à Ankara (Turquie). Syrie
La Turquie se dit "insultée" par les propos d'Emmanuel Macron sur la Syrie

Un ambassadeur "calme et humble"

Le photographe remonte ainsi le fil des événements. Quand il arrive dans la pièce, le discours a déjà commencé. Il se rapproche alors pour prendre des photos. Andreï Karlov "parlait doucement et d'après ce que je pouvais dire, avec amour de sa patrie. Il s'arrêtait occasionnellement pour permettre au traducteur de relayer ses mots en turc. Je me souviens de penser qu'il était calme et humble". Mais ensuite tout bascule. Les tirs, la panique... "Le corps de l'ambassadeur était couché sur le sol, à quelques mètres de moi. Je ne voyais pas de sang autour de lui. Je pense qu'il a peut-être été abattu dans le dos", explique-t-il avant de prendre quelques secondes pour réaliser ce qui vient de se produire. 

Je suis ici. Même si je suis blessé ou tué, je suis journaliste

Burhan Ozbilici, photographe chez AP
Partager la citation

"Un homme était mort devant moi. Une vie a disparu devant mes yeux. Je me suis déplacé en arrière et à gauche, alors que l'homme armé (...) fait signe avec son fusil à des personnes allongées sur le côté droit de la salle. Au début, je ne pouvais pas comprendre ce qui avait motivé le tireur. Je pensais qu'il pouvait être un militant tchétchène. Mais les gens ont dit plus tard qu'il criait sur la ville syrienne d'Alep (...) Le tireur était agité. Il a fait le tour du corps de l'ambassadeur", poursuit le photographe. 

Même s'il a fait preuve de sang froid, Burhan Ozbilici réalise le danger qu'il court. "Je me suis dis : 'Je suis ici. Même si je suis blessé ou tué, je suis journaliste. Je dois faire mon travail. J'aurais pu m'enfuir sans faire de photos... Mais je n'aurais pas de réponse à donner si les gens me demandaient plus tard : 'Pourquoi n'avez-vous pas pris des photos ?'".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ankara Turquie Attentats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786363420
Ankara : le photographe qui a immortalisé l'assassinat livre son témoignage
Ankara : le photographe qui a immortalisé l'assassinat livre son témoignage
Photographe chez "Associated Press", ce journaliste a pris en photo le tueur de l'ambassadeur russe, quelques instants avant qu'il commette son acte et une fois qu'il l'a revendiqué.
https://www.rtl.fr/actu/international/ankara-le-photographe-qui-a-immortalise-l-assassinat-livre-son-temoignage-7786363420
2016-12-20 13:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/auQcWHjiL3qfj81zuLgzog/330v220-2/online/image/2016/1219/7786355441_andrei-karlov-ambassadeur-russe-en-turquie-a-ete-assassine-a-ankara-lundi-19-decembre-2016.jpg