2 min de lecture Faits divers

Accident de l'hélicoptère de l'Otan : les six Canadiens sont morts

Le gouvernement canadien a annoncé que les cinq militaires canadiens portés disparus au large de la Grèce après l'accident d'un hélicoptère mercredi 29 avril lors d'une mission de l'Otan sont désormais "présumés décédés", portant le bilan à six morts.

Siège de l'Otan à Bruxelles (Illustration).
Siège de l'Otan à Bruxelles (Illustration). Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Le gouvernement canadien a annoncé ce vendredi 2 mai que les cinq militaires canadiens portés disparus au large de la Grèce après l'accident d'un hélicoptère mercredi 29 avril, lors d'une mission de l'Otan, sont désormais "présumés décédés". Cela porte le bilan final à six morts.

Le corps d'une militaire canadienne de 23 ans avait été retrouvé peu après l'accident. Les opérations de recherche de l'Otan menées depuis mercredi "ont officiellement fait place à une mission de recherche et récupération" des corps, après l'accident de l'hélicoptère CH-148, a précisé le ministère.

"Aujourd'hui, suivant l'appel à mettre fin à la mission de recherche et de sauvetage, je me joins à tous les Canadiens pour pleurer la perte de six membres des Forces armées canadiennes dans l'accident de l'hélicoptère CH-148 Cyclone près de la Grèce, plus tôt cette semaine", a déclaré le Premier ministre Justin Trudeau dans un communiqué.

5 militaires portés disparus et présumés décédés

"Les cinq autres militaires manquant à l'appel, et qui se trouvaient à bord de l'hélicoptère, sont maintenant officiellement portés disparus et présumés décédés", ajoute le communiqué de la Défense. "D'autres restes ont été trouvés au cours des recherches, mais il est impossible de les identifier pour le moment".

À lire aussi
Un homme arrosant les murs de sa maison pour tenter de la sauver des flammes, lors de l'incendie près de Marseille, le mardi 4 août 2020. bouches-du-rhône
DIAPORAMA - Incendie à Martigues : plus de 1.000 hectares détruits, les images chocs

Le contre-amiral Craig Baines, qui dirige les Forces maritimes de l'Atlantique, a expliqué que le secteur de l'accident avait été quadrillé de façon intensive par plusieurs navires et avions de l'Otan depuis mercredi. "Nous avons donc la certitude que s'il y avait eu des survivants, on les aurait retrouvés lors des dernières 48 heures", a-t-il expliqué lors d'un point presse.

La cause de l'accident est "inconnue

L'appareil, un Cyclone Sikorsky CH-148 récemment acquis par l'armée canadienne, revenait vers la frégate canadienne Fredericton à l'issue d'une mission d'entraînement lorsque le contact a été perdu, mercredi peu avant 19h00 locales. Des recherches maritimes et aériennes ont été menées depuis lors en partenariat avec l'Italie, la Grèce, les Etats-Unis et la Turquie.

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, avait annoncé jeudi que les boîtes noires de l'hélicoptère avaient été récupérées et allaient être analysées au Canada. La cause de l'accident est "inconnue", avait-il précisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers OTAN Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants