1 min de lecture États-Unis

Un avocat kényan propose du bétail à Obama contre la main de sa fille Malia

Un avocat kényan propose 50 vaches, 70 moutons et 30 chèvres à Barack Obama en échange de la main de sa fille, Malia.

Barack Obama et sa fille, Malia, le 16 juin 2013
Barack Obama et sa fille, Malia, le 16 juin 2013 Crédit : NICHOLAS KAMM / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"J'apprendrai à Malia à traire une vache", a déclaré au journal Kenyan The Nairobian un avocat qui dit être amoureux de la fille du président Américain depuis 2008. Le jeune homme propose 50 vaches, 70 moutons et 30 chèvres à Barack Obama en échange de la main de sa fille Malia, âgée de 16 ans.


"Je m'intéresse à elle depuis 2008", a expliqué le jeune avocat Felix Kiprono. À cette époque, le président Obama était en campagne pour son premier mandat et sa fille Malia avait 10 ans. "Pour tout vous dire, je ne suis sorti avec personne depuis et j'ai promis de lui être fidèle. J'ai confié ça à ma famille et ils sont prêts à m'aider" à rassembler le "prix" proposé pour la jeune fille, a-t-il dit.

Les gens pourraient croire que je suis intéressé par l'argent de la famille mais ce n'est pas le cas. Mon amour est réel.

Felix Kiprono
Partager la citation

Ce dernier a dit espérer que le président Obama emmènerait sa fille avec lui en juillet, lors sa première visite au Kenya d'où son père est originaire, durant laquelle l'avocat prévoit de faire sa demande au dirigeant américain. 

"Les gens pourraient croire que je suis intéressé par l'argent de la famille, mais ce n'est pas le cas. Mon amour est réel", a assuré l'avocat. Il a indiqué vouloir mener "une vie simple" s'il parvenait à épouser la jeune fille. "J'apprendrai à Malia à traire une vache, à cuisiner l'ugali (un gruau de maïs) et à préparer le mursik (lait aigre traditionnel) comme toutes les autres femmes kalenjin", a précisé le Kényan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Barack Obama Kenya
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants