1 min de lecture Faits divers

Normandie : un voleur d'oies confondu par les bêtes

Le voleur avait attendu la fermeture d'une jardinerie pour ouvrir l'enclos et faire monter 23 oies dans sa camionnette.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la terre Jean-Alphonse Richard
>
Normandie : un voleur d'oies confondu par les bêtes Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

Ils étaient tout un troupeau. Vingt trois volatiles dérobés dans une jardinerie de cette petite ville normande. Le voleur avait attendu la fermeture du magasin, ouvert l'enclos et fait monter les oies dans sa camionnette.

Deux jours plus tard il est dénoncé par un appel anonyme, les gendarmes déboulent. Perquisition dans la basse-cour... Il y a bien là vingt trois oies blanches comme neige qui cacardent, c'est le cri de l'oie, dans l'herbe fraîche. Sauf que l'homme, malgré cette découverte, dément le cambriolage, explique avoir acheté ce troupeau sur internet même s'il a perdu le reçu de la transaction. 

Les gendarmes vont donc tenter un coup pour le confondre. Ils font venir l'employé de la jardinerie qui avait pris les oies sous son aile. Il les nourrissait. Et là miracle, comme dans un dessin animé, à la queue leu leu, les oies emboîtent le pas de l'employé et le suivent partout. L'indice est accablant. Une nouvelle version du jeu de l'oie où le voleur va directement à la case prison. Condamné à six mois par le tribunal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Normandie Gendarmerie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants