2 min de lecture Mexique

Des découvertes dans une grotte au Mexique chamboulent le monde de l'archéologie

Des archéologues ont découvert des outils en pierre taillée dans une grotte au nord du Mexique. Ces outils dateraient de plus de 30.000 ans, modifiant les certitudes sur l'apparition des hommes sur le continent américain.

Des archéologues (image d'illustration)
Des archéologues (image d'illustration) Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

C'est un chamboulement dans le monde de l'archéologie. Le peuplement de l'Amérique du Nord, dernier continent à avoir été peuplé par l'Homme, serait deux fois plus ancien qu'estimé jusqu'ici, ont révélé deux études mercredi 22 juillet.

Les archéologues ont découvert lors de fouilles dans la grotte de Chiquihuite, dans le nord du Mexique, des outils en pierre taillée vieux de 33.000 ans. Ils prouvent que ce site, perché en altitude, fut occupé pendant 20.000 ans, selon deux études publiées dans la revue Nature.

"Nos recherches apportent de nouvelles preuves sur une présence ancienne des humains en Amérique", dernier continent à avoir été occupé par l'homme moderne, s'est félicité auprès de l'AFP l'archéologue Ciprian Ardelean.

C'est grâce à la datation par le radiocarbone que l'on peut estimer avec précision l'âge les objets ou organismes. On mesure l'activité radiologique du carbone 14 qui donne une fourchette temporelle. 

Une polémique naissante

À lire aussi
Une personne qui se fait vacciner épidémie
Coronavirus : le Mexique va tester un vaccin développé par Sanofi

Les origines de l'arrivée d'Homo sapiens en Amérique - dernier continent peuplé par notre espèce - sont âprement débattues chez les anthropologues et archéologues.

Des preuves archéologiques, dont des pointes de lance servant à tuer les mammouths, ont longtemps suggéré un peuplement vieux de 13.500 associé à une culture dite de Clovis - du nom d'une ville de l'Etat du Nouveau Mexique aux Etats-Unis - considérée comme la première culture américaine d'où sont issus les ancêtres des Amérindiens.

La deuxième étude concerne aussi le peuplement du continent nord-américain. Grâce à des modèles statistiques, ils ont démontré une répartition de la présence humaine "avant, pendant et immédiatement après la période du dernier maximum glaciaire", entre 27.000 et 19.000 ans.

Cet épisode de glaciation est crucial, car il est communément admis que les calottes glaciaires couvrant à l'époque la plupart du nord du continent ont rendu impossible toute migration humaine venue d'Asie.

Cependant de nombreuses questions restent en suspens, notamment celle des routes empruntées par les premiers arrivants, soit par le détroit de Bering ou, comme le suggèrent de récentes découvertes, le long de la côte pacifique, à pied ou par des petites embarcations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mexique Découverte Culture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants