1 min de lecture Faits divers

Hautes-Pyrénées : des croix gammées peintes devant trois maisons

Des croix gammées ont été peintes sur le mur des maisons de trois familles françaises d'origine maghrébine dans les Hautes-Pyrénées. Celles-ci ont porté plainte.

Une mosquée profanée par des tags de croix gammées en décembre 2009 (photo d'illustration).
Une mosquée profanée par des tags de croix gammées en décembre 2009 (photo d'illustration). Crédit : THIERRY ANTOINE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Trois familles françaises d'origine maghrébine ont porté plainte lundi 6 janvier à Tarbes après avoir découvert dimanche matin des croix gammées peintes sur le mur d'entrée de leur maison à Aureilhan, dans les Hautes-Pyrénées, selon les familles et la police.

C'est la première fois que cela arrive dans la commune

Une croix gammée peinte en noir était visible, lundi, sur le mur d'entrée de chacune des trois habitations, dans deux quartiers distincts d'Aureilhan, commune de l'aire urbaine de Tarbes, à quatre kilomètres au nord-est de la ville, a constaté le correspondant de l'AFP sur place.

C'est la première fois que cela arrive à Aureilhan, ont souligné des habitants ainsi que le maire PS de la commune (d'environ 8.000 habitants), Yannick Boubée, qui a assuré les familles de son "entier soutien". Les inscriptions avaient été faites, au cours de la nuit de samedi à dimanche, dans le lotissement du Moulin ainsi qu'à l'entrée d'un logement situé à plus d'un kilomètre de là. Les trois familles ont indiqué qu'elles avaient porté plainte. La police a effectué sur place les premières constatations pour débuter l'enquête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants