1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Volkswagen : démission du patron Martin Winterkorn
2 min de lecture

Volkswagen : démission du patron Martin Winterkorn

Le patron du géant automobile allemand Volkswagen, Martin Winterkorn, a annoncé mercredi sa démission, quelques jours après des révélations fracassantes sur un trucage à grande échelle de moteurs de voitures du groupe.

Des Volkswagen Passat (illustration).
Des Volkswagen Passat (illustration).
Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

Martin Winterkorn n'a pu résister au scandale Volkswagen. Le patron du géant automobile allemand a remis sa démission, mercredi 23 septembre, soit quelques jours après les révélations fracassantes sur la mise en place par le constructeur d'un logiciel sur les moteurs de 11 millions de ses voitures permettant de fausser les résultats antipollution. "En tant que PDG, je prends la responsabilité des irrégularités qui ont été trouvées dans les moteurs diesel et j'ai donc demandé au conseil de surveillance de mettre fin à ma fonction de PDG du groupe Volkswagen", a-t-il fait savoir dans un communiqué. Le conseil de surveillance de la firme allemande prendra vendredi 25 septembre une décision sur le choix d'un successeur.

À la tête de Volkswagen depuis 2007, Martin Winterkorn dit être "choqué par les événements de ces derniers jours" et se dit "surtout stupéfait qu'une faute d'une telle ampleur était possible". L'homme de 68 ans dit agir "dans l'intérêt de la société" mais ne se rend coupable d'"aucun manquement". Avec cette démission, il espère offrir "un nouveau départ" à l'entreprise allemande.

Le patron de Porsche cité pour reprendre Volkswagen

"Le processus de clarification et de transparence doit continuer. C'est la seule façon de regagner de la confiance. Je suis convaincu que le groupe Volkswagen et son équipe vont surmonter cette crise grave", poursuit Martin Winterkorn qui affirme aussi : "Volkswagen a été, et sera, toujours ma vie".

Cette démission a été bien accueillie par les marchés financiers. L'action du groupe en Bourse a augmenté d'un peu plus de 8%, après avoir été dépossédée mardi de près d'un tiers de sa valeur, selon les constatations du journal britannique The Guardian.

À lire aussi

Le comité de surveillance, réuni en urgence au siège du groupe (à Wolfsburg), a fait savoir dans un autre communiqué que "d'autres changements dans la direction" seront prochainement annoncés. La presse allemande donne Matthias Müller, le dirigeant de Porsche, comme favori pour prendre la succession de Martin Winterkorn au poste du patron le mieux payé d'Allemagne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/