1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. UberPOP : trois arrestations à Bordeaux
1 min de lecture

UberPOP : trois arrestations à Bordeaux

Ces arrestations sont les premières depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté préfectoral girondin interdisant l'utilisation de l'application.

Les taxis protestent contre les VTC d'Uber, comme par exemple en Italie.
Les taxis protestent contre les VTC d'Uber, comme par exemple en Italie.
Crédit : MARCO BERTORELLO / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Trois automobilistes qui prenaient en charge des passagers après des réservations effectuées via l'application UberPOP de la société Uber ont été interpellés le week-end dernier à Bordeaux, alors que l'activité est interdite par un arrêté préfectoral en date du 10 février.

"Les trois chauffeurs ont été interpellés puis entendus à l'Hôtel de police, pendant le week-end, à l'issue de contrôles effectués dans l'agglomération bordelaise", a précisé un porte-parole de la Direction départementale de la sécurité publique. Les trois dossiers ont ensuite été transmis au parquet pour "analyse" en vue de poursuites éventuelles.

Concurrence déloyale ?

Le 10 février, la ville de Bordeaux avait été bloquée par plusieurs centaines de taxis protestant contre la concurrence déloyale de la société UberPOP qui met en relation des clients et des automobilistes qui ne sont pas chauffeurs professionnels. Le préfet de la Région Aquitaine et préfet du département de la Gironde, Michel Delpuech, avait pris le soir-même un "arrêté de police générale, valable sur tout le département de la Gironde", interdisant "l'activité illégale dite UberPop".

Depuis novembre, des contrôles ont entraîné une dizaine de procédures. Le préfet a demandé que ces contrôles soient multipliés et que des procédures soient systématiquement transmises à l'autorité judiciaire pour qu'elle leur donne "les suites appropriées".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/