1 min de lecture Impôts

Taxe d'habitation, taxe foncière : le palmarès des communes en 2016

ÉCLAIRAGE - Le Nord est l'un des départements où la pression fiscale est la plus élevée pour ses habitants.

Un avis d'imposition de la taxe d'habitation (image d'illustration)
Un avis d'imposition de la taxe d'habitation (image d'illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

En 2016, le taux des impôts locaux a sensiblement augmenté. Pour les communes de plus de 10.000 habitants et leur intercommunalité, la taxe d'habitation a grimpé en moyenne de 1%, pendant que la taxe foncière a bondi de 3,95%. Selon Le Figaro, qui révèle ces chiffres dans son édition du lundi 19 décembre, ces hausses s'expliquent par la nécessité pour les communes de compenser la baisse des deux milliards d'euros de dotations de l'État.

Concernant la taxe d'habitation, payée par tout ménage occupant un bien immobilier, le taux le plus fort de cette année se trouve à Lambersart. La commune des Hauts-de-France, située à quelques encablures de Lille, affiche un taux de 52,1%. Le podium est complété par Saint-André-les-Lez (50,1%) et Valenciennes (47,5%). Ces trois communes se situent toutes dans le département du Nord, qui occupe d'ailleurs la totalité du top 10.

Vers la même tendance pour 2017

Il faut descendre plus au Sud pour trouver les taux les plus faibles du territoire. Le Pont-de-Claix (Isère) fait figure de bonheur pour les foyers avec une taxe d'habitation de 8,6%. Le département des Bouches-du-Rhône affiche aussi des taux avantageux avec Berre-l'État et Fos-sur-Mer, toutes deux à 11,7%. Cette dernière est pourtant la commune qui a appliqué la plus forte hausse de l'année, avec +33,6% par rapport à 2015. Villeparisis (Île-de-France) peut en revanche se targuer d'avoir procédé à la plus forte baisse (-13,9%).

Pour la taxe foncière, due par les propriétaires, Auch domine le classement avec un taux caracolant à 77,9%. La ville gersoise devance Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) qui se trouve à 76,3%. Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) suit avec 74,6%. À l'extrémité opposé, on retrouve Neuilly-sur-Seine (12,2%), Paris (13,7%) et Courbevoie (13,7%). Les deux premières villes franciliennes se distinguent aussi par une faible taxe d'habitation.

À lire aussi
fiscalité
Crédit d'impôt : l'acompte est versé ce vendredi, attention au trop-perçu

A priori, tout porte à croire que l'année 2017 devrait poursuivre la lancée de 2016. Pas moins de trente-cinq départements ont ainsi décidé d'augmenter le niveau de leurs prélèvements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Taxe Fiscalité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants