1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi les Chinois s'intéressent tant au football
2 min de lecture

Pourquoi les Chinois s'intéressent tant au football

ÉDITO - Le géant chinois de la distribution de produits électroniques et d'électroménager Suning a racheté près de 70% des parts du club italien de l'Inter Milan.

Football : un arbitre place le ballon sur le terrain (illustration).
Football : un arbitre place le ballon sur le terrain (illustration).
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Pourquoi les Chinois s'intéressent tant au football
00:02:29
Pourquoi les Chinois s'intéressent tant au football
00:02:32
Bénédicte Tassart & Loïc Farge

Pourquoi les Chinois s'intéressent-ils tant à nos clubs de foot ? Parce que leur président leur donné l'ordre. Déjà en octobre 2015, Xi Jinping est venu visiter le club de Manchester City. Il est fan de la Premier League britannique. Il l'a dit : "La Chine doit organiser la Coupe du monde de foot en 2026 et, à terme, la gagner cette Coupe du monde".

Des allègements fiscaux ont été proposés à tous les grands groupes industriels chinois pour qu'ils investissent dans le foot. Les clubs chinois rachètent avec des chèques énormes des joueurs, surtout des Brésiliens d'ailleurs (comme Ramires, un ex de Chelsea). Ils investissent dans les clubs européens. Alibaba et sa filiale Suning ont donc mis, lundi 6 juin, 270 millions d'euros dans l'Inter de Milan. On trouve aussi le groupe Wanda dans l'Atletico Madrid.

Le football, c'est bon pour la paix sociale

Bénédicte Tassart

Si on fait attention, les Chinois ne mettent pas leur argent n'importe, mais surtout dans des clubs qui savent former. Le but, c'est d'apprendre aux Chinois à jouer, d'adosser des écoles de foot aux universités, de rendre obligatoire le foot à l'école. La Chine est véritablement engagée dans un vaste chantier de développement du foot : ça peut rapporter beaucoup d'argent avec la billetterie et, surtout, les droits de transmission sur la télé ou sur Internet. Le retour sur investissement n'est pas sûr. Le football chinois n'est pas à l'abri de l'éclatement de la bulle. Mais l'enjeu est bien au-delà.

Tout cela n'est pas qu'économique. Car le football a plein d'autres vertus. D'abord, la Chine veut s'en servir pour nouer des relations diplomatiques à travers le monde. L'organisation du Mondial en 2026, c'est pour devenir une nation avec qui il faut compter. Ensuite le foot, c'est bon pour la paix sociale. Certains Chinois profitent en ce moment de la croissance folle du pays ; d'autres, non. Les inégalités se creusent : le foot peut rassembler tout le monde.

Le bloc-notes

À lire aussi

Qui a dit que tout le monde détestait les banquiers ? La plus fameuse des banques, la plus puissante, Goldman Sachs, a reçu 250.000 demandes de stages pour cette été. C'est 40% de plus qu'en 2012.

La note du jour

Le zéro pointé que le médiateur de l'Énergie attribue à Enedis (ex-ERDF), qui achemine l’électricité jusqu'à chez vous. Des délais de raccordement trop longs, des devis trop chers, pas de prise en charge pourtant évidente de travaux et surtout beaucoup de problèmes de surtension qui endommagent vos appareils électriques : Enedis est bien dans le collimateur du médiateur. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/