2 min de lecture Compagnie aérienne

Marché aérien : des compagnies du Golfe pointées du doigt pour concurrence déloyale

REPLAY / ÉDITO - "United", "Delta" et "American Airlines" ont dénoncé dans un rapport la concurrence déloyale de leurs concurrentes du Qatar, de Dubaï et d’Abu Dhabi.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Marché aérien : des compagnies du Golfe pointées du doigt pour concurrence déloyale Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Un rapport américain incendiaire déclare la guerre aux compagnies aériennes du Golfe. Quelle mouche pique les États-Unis ? C’est plutôt le souffle de la débandade qui tétanise Delta, American Airlines et United. Elles se font tailler des croupières de plus en plus sanguinolents par Emirates, Qatar Airways et Etihad. En dix ans, ces nouveaux venus ont pris 40% du trafic entre les États-Unis et l’Europe et l’Asie.

Pour les transporteurs américains, cette débâcle n’a qu’une explication : la concurrence déloyale. Les trois compagnies du Golfe auraient reçu 42 milliards de subventions déguisées.
Pour les Américains, états-majors et syndicats de l’aérien, il faut remettre de l’ordre. En clair : il faut restreindre l'ouverture du ciel a ces nouveaux géants aux ambitions sans limite, qui ont depuis 1999 un accès illimité aux aéroports de l’Oncle Sam.

L'aérien, outil stratégique des pays du Golfe

Ces critiques, justifiées, sont d'abord la marque d’une impuissance. Ce sont les Américains qui théoriquement, au nom de la concurrence, et en réalité pour le plus grand bénéfice de Boeing qui leur a vendu des centaines d’appareils, ont imposé ces accords de libre-circulation aérienne. Le problème, c’est que les pays du Golfe les ont pris au mot. L’aérien est aujourd'hui un outil déterminant de leur stratégie économique nationale.

Résultat : quinze ans plus tard, ces trois compagnies sont les plus dynamiques du monde. Leur taux de croissance explose. Emirates va recruter 11.000 personnes en dix-huit mois. Qatar Airways est actionnaire de plusieurs sociétés de transport aérien. Leurs ressources financières sont illimitées.

À lire aussi
Un avion à l'aéroport de Rome (illustration) Coronavirus Italie
Coronavirus en Italie : des vols "Covid-free" lancés entre Europe et États-Unis

Surtout, ces trois ambitieuses ont imposé des critères de services de très haut niveau, insoutenables par les compagnies aériennes américaines dont les prestations sont globalement d’une grande médiocrité. C'est aussi une offre qui fait aussi très mal en Europe.

Air France et Lufthansa sous pression

Air France est sous pression, tout comme Lufthansa. Les deux compagnies militent ensemble à Bruxelles pour une régulation de la concurrence des compagnies du Golfe. Elles supportent des taxes, des coûts de fonctionnement et salariaux de 20 à 40% supérieurs à ceux de ces pays du Golfe. Au point qu'Air France prépare un nouveau plan d'économies et de réduction d'effectifs pour les cinq ans à venir.

Les deux pays européens ont un handicap : Paris et Berlin vendent des Airbus aux pays du Golfe qui sont aujourd'hui les premiers clients de l'avionneur. Nos capitales demandent à Air France et Lufthansa de retenir leurs coups.

RTL vous recommande
Lire la suite
Compagnie aérienne États-Unis Qatar
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants