1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Machinisme agricole : un secteur qui peine à recruter en France
2 min de lecture

Machinisme agricole : un secteur qui peine à recruter en France

REPLAY / ÉDITO - Le machinisme agricole, un secteur hautement technologique, ne parvient pas à recruter. Entre 5.000 et 7.000 emplois sont à pourvoir tous les ans.

Martial You
Martial You
Machinisme agricole : un secteur qui peine à recruter en France
00:02:40
Martial You

La France reste le premier marché d'Europe en matière de machines agricoles. Alors, bien sûr, les tracteurs sont les rois du secteur puisqu'ils représentent un tiers du marché, mais vous avez aussi des "start-ups" françaises qui se sont spécialisées dans les drones. Et là, on est très très loin de Charles Ingals ou même de L'amour est dans le pré.

Ces engins sont capables de survoler les parcelles de champ, d'identifier les endroits où il faut plus arroser, les endroits où il faut réduire la pulvérisation d'azote ou d'engrais et, tout ça, est envoyé sur le GPS du tracteur ou la tablette de l'agriculteur. C'est la campagne 2.0.

Malgré le marché en plein essor, ils peinent à recruter

Le paradoxe, assez révoltant d'ailleurs, est que d ans un pays où on pleure chaque mois sur nos 5 millions de chômeurs, voilà un secteur,le machinisme agricole, qui n'arrive pas à recruter ! Tous les ans, il nous manque entre 5 et 7.000 personnes. Des emplois en CDI de mécaniciens agricoles, de commerciaux, de développeurs. Il y a de la R&D dans ce domaine et elle se passe en France, mais personne ne le sait et personne ne veut aller dans cette branche.

Pourquoi ? Parce que c'est de la sous-mécanique ? De la sous-recherche ? De la sous-informatique ? Figurez-vous qu'il y a plus d'électronique et de technologie embarquée dans un tracteur aujourd'hui que dans une grosse berline allemande.

Les ventes de tracteurs en baisse

À lire aussi

Les ventes de tracteurs se sont effondrées l'an dernier : -25%. On a peut-être mangé le "veau gras". Mais il faut quand même dire qu'on était sur des progressions à deux chiffres ces dernières années alors que toute l'économie industrielle française s'effondrait. Il y a des explications. D'abord l'attentisme. La crise globale et les incertitudes sur la PAC ont pu ralentir les investissements. Un tracteur flambant neuf, ça peut dépasser les 70.000 euros.

Il y a aussi un peu moins de défiscalisation qu'avant. La rigueur budgétaire est passée par là.
Mais si on regarde objectivement les choses, on voit bien que l'agriculture va de plus en plus vers la mécanisation. Parce qu'il faut produire plus (ou au moins autant) avec moins d'exploitants chaque année. Même si près d'un million de Français travaillent pour le secteur agricole, le chiffre a été divisé par 4 en 40 ans.
Les exploitations laitières de nos voisins du Nord de l'Europe sont 8 fois plus grosses qu'en France. On va donc aller vers une industrialisation du secteur comme on l'a connu pour l'automobile afin d'être plus compétitif. Ça peut faire frémir quand on pense à la ferme des 1.000 vaches notamment. 

Mais que ça plaise ou non, ça se fera avec plus de machines. Des machines plus performantes et, sur ce point, les Français ont une carte à jouer. Mais en formant leurs futurs salariés dès aujourd'hui. Il ne faudrait quand même pas mettre la charrue avant les bœufs et regarder le train passer.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.