1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Automobile : les constructeurs français produisent de moins en moins en France
1 min de lecture

Automobile : les constructeurs français produisent de moins en moins en France

Cette baisse n'empêche pas les constructeurs français de connaître des ventes records puisqu'ils n'ont jamais vendu autant de voitures à travers le monde.

La chaîne de montage de PSA à Sochaux
La chaîne de montage de PSA à Sochaux
Crédit : SIPA
Automobile : les constructeurs français produisent de moins en moins en France
03:35
Automobile : les constructeurs français produisent de moins en moins en France
03:36
Eco Menanteau du 02 avril 2019
03:40
- édité par Quentin Marchal

Pourtant, les constructeurs français n'ont jamais vendu autant de voitures à travers le monde. La somme de ces ventes approches des 8 millions de véhicules. Un chiffre qui pourrait être synonyme de succès sauf que lorsqu'on regarde les chiffres, on constate que les grands constructeurs automobiles français ne construisent pas leurs véhicules dans l'Hexagone

En 2018, les marques françaises n'ont produit que 2,2 millions de véhicules, soit à peine un peu plus d'un quart du total des ventes. En clair, elles sont commercialement fortes mais cela n'a aucune retombée industrielle et il y a de moins en moins d'usines automobiles en France. 

Un constat qui s'explique par le phénomène de délocalisation qu'ont subi tous les grands pays. Une particularité est toutefois spécifique à la France où les délocalisations débouchent toutes sur de la désindustrialisation. Plutôt que de sous-traiter, on ferme, à l'inverse des pays européens qui ont retrouvé leur niveau de production des années 2000. L'usine automobile France n'est aujourd'hui que le 10e site automobile dans le monde derrière des pays comme le Brésil, l'Espagne ou la Corée. 

Les Plus

- Le nombre d'entreprises cotées à Wall Street a été divisé par deux en 20 ans et ce désamour des entreprises pour la Bourse se développe également en Europe.

À lire aussi

- Nutella va désormais faire les petits-déjeuner de tous puisque la firme italienne va racheter les céréales de l'américain Kellogg's.

La note

13/20 au nouveau calcul de l'aide personnalisé au logement, les APL. Son montant ne sera désormais plus calculé selon les revenus d'il y a 2 ans mais selon les ressources réelles et actuelles des allocataires. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/