1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le Medef veut supprimer deux jours fériés pour créer de la croissance et de l'emploi
1 min de lecture

Le Medef veut supprimer deux jours fériés pour créer de la croissance et de l'emploi

ÉCLAIRAGE - Parmi les propositions du Medef pour relancer l'économie et l'emploi, celle de supprimer deux jours fériés est largement commentée. Mais les chiffres avancés doivent encore passer l'épreuve de la réalité.

Pierre Gattaz, le 27 août 2014 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas.
Pierre Gattaz, le 27 août 2014 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas.
Crédit : FRED DUFOUR / POOL / AFP
Selon le Medef, supprimer deux jours fériés créerait de la croissance et de l'emploi
01:37
Bénédicte Tassart

Le Medef ne fera finalement ses propositions que le 24 septembre. L'organisation patronale reporte donc d'une semaine son projet promettant de créer un million d'emplois en France. Ce plan doit aborder la question du travail du dimanche, des seuils sociaux, du temps de travail, et surtout la suppression de deux jours fériés.

1% de croissance et 100.000 emplois promis

La France en a beaucoup, 11 exactement, alors que la Grande-Bretagne et les Pays-Bas en affichent 8 et l'Allemagne 9. Mais elle est loin de détenir le record, puisque Chypre en accorde 15 jours fériés par an à ses citoyens.

Selon le Medef, la suppression de 2 jours fériés pourraient ainsi créer 1% de croissance et 100.000 emplois. L'organisation patronale vise particulièrement le 8 mai et le 11 novembre.

Des chiffres qui restent à prouver

Mais les chiffres des économistes ne sont pas si costauds. Selon l'INSEE, l'année dernière nous aurions perdu 0,1 point de croissance parce que 2013 comportait deux jours fériés de plus que 2012, soit dix fois moins que les calculs du Medef

À lire aussi

L'effet des jours fériés sur la productivité est en effet à relativiser, car bien souvent ce jours-là, les entreprises rattrapent le retard au lieu de produire plus. De plus, les jours fériés tombent souvent pendant les vacances des salariés. Et tout dépend surtout de la croissance : en ce moment, elle frise le 0, ce qui signifie que supprimer les jours fériés n'auraient qu'un un faible impact, puisqu'il n'y a pas de commande dans les carnets des entreprises pour produire davantage ces jours-là.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/