1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment Delbard a bénéficié de l'élection de François Mitterrand
2 min de lecture

Comment Delbard a bénéficié de l'élection de François Mitterrand

Quand le socialiste accède à l'Élysée en 1981, il joue à fond du symbole de la rose rouge. Celle-ci fait alors le succès du fleuriste.

François Mitterrand avec une rose au Panthéon, le 21 mai 1981
François Mitterrand avec une rose au Panthéon, le 21 mai 1981
Crédit : SIPA
Comment Delbard a bénéficié de l'élection de François Mitterrand
03:38
Anaïs Bouissou & Loïc Farge

21 mai 1981 : François Mitterrand devient le vingt-et-unième président de la République française. C’est la consécration d’un homme, mais aussi la victoire du poing à la rose, le symbole du Parti socialiste. Ce symbole avait été adopté dix ans ans plus tôt. Et au départ, le fleuriste Henri Delbard ne le voit pas d’un bon œil. "On avait un petit peu peur de se faire confisquer notre création. Le drapeau politique m'agaçait", affirme-t-il. Plus les mois passent, plus la rose devient incontournable. Jack Lang s’en souvient. "Il y avait pas une réunion, pas une campagne où la rose n’était pas présente. On offrait aux passants une rose", raconte-t-il.

Jusqu'au jour du 24 janvier 1981 où François Mitterrand est officiellement investi candidat du PS. L’homme à la rose tend vers son objectif au moment où en coulisses, l’autre homme à la rose, Henri Delbard, peaufine l’une de ses plus belles créations, la rose rouge Georges Delbard. "Une rose rouge avec un très long bouton, une longue tige et ce rouge", décrit-il. Au moment où François Mitterrand accède enfin au pouvoir, le fleuriste croit reconnaître sa rose. "Lorsque François Mitterrand a pris une rose pour aller la mettre sur le tombeau de Jaurès et d’autres, je m'en souviens très bien et je m'en souviens avec émotion", confie Henri Delbard.

Les ventes de roses explosent

La cérémonie à la rose, c’est Jack Lang qui l’a orchestrée. "J’avais demandé à Roger Hanin de se cacher derrière les colonnes du Panthéon pour remettre à François Mitterrand la rose à déposer sur la tombe de l’un puis de l’autre. C'était accompagné de l'Hymne à la joie, ça avait de la gueule", relate l'ancien ministre de la Culture.

Le gouvernement socialiste s’installe en France. En parallèle, les ventes de la maison Delbard explosent. Deux à trois millions de roses rouges sont rapidement vendus dans le monde entier. La rose du Parti socialiste perdra par la suite de son éclat. Comme en 1990, au congrès de Rennes, où le PS ne parvient pas à rester uni sur son avenir. "Cette image de Pierre Mauroy, une rose fanée à la main, est comme le symbole d’un parti en doute", analyse Jack Lang.

À lire aussi

Côté marque, la rose Rouge reste la plus célèbre des créations de la maison Delbard, avec des centaines de millions de fleurs vendues.

Comment une marque connue de tous a réussi à s'imposer en profitant d'un événement, d'une actualité. Fleury Michon et le congé parental, Danone et la chute du Mur de Berlin... Anaïs Bouissou décrypte les “success stories” !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/