3 min de lecture Auto

Google, Citroën, Tesla... Quand les voitures autonomes circuleront-elles sur nos routes ?

Des voitures Citroën sans conducteur circuleront sur les routes françaises à partir de 2016 et devraient être commercialisées d'ici 2020. L'entreprise française n'est pas la seule à s'engager dans cette voie.

Une voiture autonome (illustration)
Une voiture autonome (illustration) Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Croiser une voiture dans laquelle le conducteur lit son journal ou regarde un film sera bientôt possible... et pas forcément inquiétant. Le constructeur automobile PSA-Citroën a annoncé mercredi 15 septembre le lancement de six véhicules autonomes sur les autoroutes françaises avant la fin de l'année. Vingt autres voitures suivront courant 2016.

Cet été, le constructeur avait déjà testé deux Citroën C4 équipées de la conduite autonome sur les autoroutes de France. Une expérience inédite que RTL avait d'ailleurs pu vivre.

>
À bord de la première voiture autonome à rouler en France Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : Paul Guyonnet / RTL.fr | Date :

Plusieurs modèles en test dès 2016 en France

Futuristes voire démesurées, les voitures autonomes ? Pas tant que cela, en réalité. Même si la question des assurances et de la sécurité à bord restent encore à régler, PSA l'a d'ores et déjà annoncé : l'entreprise voudrait commercialiser ces voitures d'ici à 2020. Et si l'entreprise est pour l'heure la seule à avoir obtenu l'autorisation de tester ses véhicules en conditions réelles en France, elle est loin d'être la seule à plancher sur ce projet. Renault a ainsi annoncé avoir obtenu les autorisations nécessaires. Son prototype Next Two, une petite citadine électrique, sera lui aussi sur les routes de France d'ici la fin de l'année.

Cinq nouvelles autorisations de mise sur route seront également attribuées en octobre, à l'occasion du congrès mondial des transports intelligents qui se tiendra à Bordeaux. Le groupe Akka pourra ainsi tester sa citadine, Link&Go, dans les rues françaises, tout comme l’institut Vedecom et l'entreprise Valeo, qui ont développé des prototypes électriques et autonomes pour un usage en ville.

La Link&Go sera testée dans les rues à partir de 2016.
La Link&Go sera testée dans les rues à partir de 2016. Crédit : Clément Bucco-Lechat / Wikimedia Commons

Honda, Tesla, BMW et Nissan déjà sur les routes californiennes

Les États-Unis sont pour l'instant la principale terre de conquête des constructeurs automobiles mais aussi des entreprises qui se lancent dans l'aventure de la voiture autonome. Le pari peut rapporter gros. Selon l'étude d'un cabinet de consultants publiée en septembre, le marché des voitures autonomes pourrait représenter environ 500 milliards d'euros d'ici 20 ans. 

BMW a d'ores et déjà lancé des voitures-test sur les routes de Californie.
BMW a d'ores et déjà lancé des voitures-test sur les routes de Californie. Crédit : BMW
À lire aussi
Une station service bordelaise vendant du biocarburant bioéthanol E85 automobile
Automobile : les Français carburent de plus en plus au bioéthanol

En septembre, Honda Motors Co Ltd a obtenu l'autorisation de faire circuler ses voitures autonomes sur les routes de Californie. Elle emboîtait ainsi le pas à 9 autres entreprises, dont Tesla Motors, Nissan et BMW. Alors que les enjeux de concurrence commencent à pointer le bout de leur nez, les entreprises qui se sont lancées dans ce projet optent pour des stratégies diverses. "La conduite autonome est un peu la grande folie du moment, écrit un communicant de BMW sur le blog de l'entreprise. Mais les gens doivent apprendre au fur et à mesure à utiliser ces nouvelles technologies". BMW table donc sur des innovations au goutte-à-goutte et se laisse le temps de continuer à améliorer ses prototypes.

Le directeur de Tesla Motors Elon Musk, en revanche, ne cache pas son impatience à révolutionner le monde automobile. "La voiture autonome pourrait bien devenir une réalité d'ici 5 ans", affirme-t-il au Wall Street Journal.

Google et Apple ont le pied sur l'accélérateur

Également en lice dans la course à la voiture autonome, Google X. En septembre 2015, l'entreprise californienne a enclenché une nouvelle vitesse en embauchant John Krafcik, ancien PDG de Hyundai, pour diriger la nouvelle entité dédiée à la conception de la Google Self-Driving Car. Une façon pour la firme de montrer qu'elle a bien l'intention de lancer ses véhicules autonomes sur les routes.

Le prototype souriant de Google Car
Le prototype souriant de Google Car Crédit : Google

Bien moins imposant que la classieuse Tesla, le prototype de la Google Car affiche pour l'instant un design ludique et accessible, dans le même esprit que les voitures imaginées par les constructeurs français. Des tests ont déjà été réalisés en Californie et au Texas mais la voiture ne devrait pas être commercialisée avant 2020.

De son côté, Apple n'est pas en reste. Alors que la marque à la pomme avait dévoilé son "Titan Project" en début d'année, son PDG, Tim Cook, a récemment refusé de révéler les plans de l'entreprise au sujet de la voiture autonome. Si l'entreprise continue malgré tout de travailler sur ce projet, c'est en tout cas dans le plus grand secret, afin d'éviter de croiser la concurrence. Selon le journal britannique The Guardian, l'entreprise aurait déjà beaucoup avancé sur son projet... La voiture serait d'ailleurs même prête à rouler et serait déjà testée dans une ancienne base militaire reconvertie en zone d'essai pour véhicules connectés.

La Mercedes F 015, le grand luxe à bord prévu pour 2030

>
Mercedes-Benz F 015 Luxury in Motion - Driving Video Trailer Durée : |

En mars 2015, Mercedes présentait sa F015, une voiture autonome aux allures futuristes. Sièges en cuir blanc, intérieur aux allures de salon de réception, commandes 100% tactiles et batterie de capteurs et de caméras infrarouges pour détecter l'environnement extérieur : un véhicule pensé pour être davantage "un lieu d'échange et de réunion", explique Dieter Zetsche, le président de Mercedes, lors d'une session de présentation à Los Angeles. La rutilante voiture avait pu être testée par la presse.

Mais pour ceux que ces images font rêver devront cependant s'armer de patience - et très probablement d'un certain budget. Le véhicule, qui n'est pas encore en test sur les routes, ne devrait être commercialisé qu'en 2030.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Auto PSA
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants