1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Égalité salariale : quand le statut marital entre en jeu
2 min de lecture

Égalité salariale : quand le statut marital entre en jeu

ÉDITO - Une étude américaine réalisée sur les différences de salaire entre les hommes et les femmes dévoile ses résultats très étonnants : l'écart se ferait davantage en fonction du statut marital que du sexe des personnes...

Une étude américaine fait état de différences salariales liées au statut marital des employés.
Une étude américaine fait état de différences salariales liées au statut marital des employés.
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Égalité salariale : quand le statut marital entre en jeu
03:30
Égalité salariale : quand le statut marital entre en jeu
03:30
François Lenglet & Leia Hoarau

Cette étude a été faite par la Federal Reserve de Saint-Louis, dans le Missouri, au cœur des États-Unis, qui publie un bulletin avec ses recherches économiques. Ils se sont en effet intéressés au "gender gap", l'écart de salaire entre les hommes et les femmes au fil de la vie. Et les résultats sont surprenants.

Pour les diplômés de l'équivalent du bac et plus, on voit bien que cet écart est faible au début de la carrière, moins de 10%, et qu'il ne cesse de s'élargir jusqu'à 50 ans, où il atteint 40%, c'est énorme.

À partir de 50 ans, les salaires diminuent, mais plus chez les hommes que chez les femmes, parce qu'ils sont licenciés parce qu'ils coûtent trop cher, on connaît cela aussi en France. Et du coup l'écart se rétrécit en fin de carrière.

Mieux vaut être un homme marié

Rien de neuf sous le soleil… C'est très regrettable. Mais l'étude dévoile d'autres données. Le chercheur s'est intéressé à la situation de couple des salariés, pour savoir s'ils étaient mariés ou célibataires. Et les conclusions sont stupéfiantes.

Chez les célibataires, toujours dans la même population, c'est-à-dire au moins le bac, il n'y a pas d’écart salarial entre hommes et femmes, quel que soit l'âge. En revanche, chez les mariés, l'écart est considérable. Les hommes mariés sont à un niveau très supérieur à celui des femmes mariées qui, elles-mêmes, gagnent comme les célibataires, qu'ils soient mâles ou femelles.

À écouter aussi

Ils peuvent gagner jusqu'à 60% de plus. En clair, les femmes, qu'elles soient mariées ou non, gagnent le même salaire, alors qu'il y a une très grosse inégalité de rémunération au sein des hommes, entre les mariés et les célibataires. Pour le dire autrement, l'écart salarial entre les hommes et les femmes s'expliquerait principalement non pas par le fait que les hommes en général soient mieux payés, mais par le fait que ce soient les hommes mariés qui sont mieux payés, à la fois que les femmes et que les célibataires mâles.

Qui dit femme mariée, dit charge mentale

Mais alors comment expliquer cette prime donnée aux hommes mariés ? Plusieurs explications sont possibles. Tout d'abord, un homme marié rassurerait l'employeur, parce qu'il présenterait un certain caractère de stabilité, par rapport un célibataire. On lui confierait donc davantage de responsabilités. Alors que pour une femme mariée, les inconvénients l'emportent pour l’entreprise, à cause de la répartition traditionnelle de la charge liée au foyer et aux enfants, dévolue à la mère, qui peut provoquer des absences au travail.

Deuxième raison, un homme marié est, de façon traditionnelle, déchargé des tâches liées à la famille, ce qui lui permet de s'investir davantage dans son travail. Troisième facteur, qui retourne le lien de causalité, un homme bien payé est peut-être davantage susceptible de se marier, c'est un meilleur parti.

Alors qu'en est-t-il en Europe ? Une étude faite en Belgique et publiée par le journal la Libre en janvier 2017, fait exactement le même constat. En France, l'Insee notait, dans une étude de 2014, que les différences de salaire entre homme et femme sont sensiblement plus fortes dans les couples mariés, ce qui peut corroborer l'étude américaine. Et on a appris qu'en France, seules 3 entreprises sur 10 avaient mis en œuvre un plan d'égalité salariale entre les sexes. Elles feraient bien de s'intéresser aussi au salaire des célibataires. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/