1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Crise du beurre : où est passé le lait français ?
1 min de lecture

Crise du beurre : où est passé le lait français ?

INVITÉ RTL - "La grande distribution doit comprendre que le bienfait des consommateurs, ce n'est pas toujours d'acheter moins cher", argue le président de la Fédération nationale des producteurs de lait.

Une femme devant le rayon beurres d'un supermarché, le 20 octobre 2017 à Nantes
Une femme devant le rayon beurres d'un supermarché, le 20 octobre 2017 à Nantes
Crédit : AFP / Loïc Venance
Crise du beurre : où est passé le lait français ?
05:38
Crise du beurre : où est passé le lait français ?
05:45
Yves Calvi & Loïc Farge

Notre chère plaquette de beurre est-elle en train de devenir une denrée rare ? Pour l'expliquer, les grandes surfaces avancent l'argument d'une pénurie de lait français. Un vocabulaire que Thierry Roquefeuil rejette. "Il manque du beurre dans nos rayons, mais nous sommes le seul pays dans cette situation", fait remarquer sur RTL le président de la Fédération nationale des producteurs de lait. Pour lui, c'est "une conséquence de relations commerciales détériorées entre nos transformateurs et nos distributeurs".

Il poursuit : "Il y a un an, je vous aurais dit que j'étais en combat au niveau européen pour essayer de faire baisser la production laitière (...). Aujourd'hui, je suis là pour vous dire qu'on ne parlerait pas de pénurie de beurre si on avait augmenté le prix du lait pour le producteur". À ses yeux, "le marché intérieur français ne fonctionne pas depuis un an".

La rédaction vous recommande

Face à la forte demande internationale en beurre (marquée notamment par le fort engouement des Chinois pour ce produit), Thierry Roquefeuil estime que la France "doit continuer à produire du lait, pour notre industrie et pour nos distributeurs". Un "succès" qui, s'il relève d'un simple problème d'offre et de demande, est "aussi l'adéquation du juste prix", note-t-il.

Il constate que les transformateurs "ont trouvé des parts de marché sur d'autres marchés que la grande distribution française, qui ne veut pas passer des tarifs à la hausse". Et Thierry Roquefeuil d'alerter : "La grande distribution doit comprendre : le bienfait des consommateurs, ce n'est pas toujours d'acheter moins cher".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/