1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Crédit immobilier : des taux avantageux à prévoir jusqu'à la fin de l'année
2 min de lecture

Crédit immobilier : des taux avantageux à prévoir jusqu'à la fin de l'année

Les tensions entre les banques profitent aux clients, avec des taux de crédits immobiliers historiquement bas.

Le plan "Action cœur de ville" vise à redynamiser les centres-ville de 222 communes françaises (illustration)
Le plan "Action cœur de ville" vise à redynamiser les centres-ville de 222 communes françaises (illustration)
Crédit : DR
Crédit immobilier : des taux avantageux sont à prévoir jusqu'à la fin de l'année
03:47
Crédit immobilier : des taux avantageux sont à prévoir jusqu'à la fin de l'année
03:48
- édité par Joanna Wadel

Le climat économique est globalement tendu et pourtant, les banques bradent comme jamais les taux de crédits immobiliers. Ces taux moyens à 1,35%, un niveau historiquement bas, peuvent surprendre quand tous les jours pointent de nouvelles raisons de craindre une crise financière, commerciale ou politique avec le Brexit et des élections européennes très opaques.

Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a derrière la braderie actuelle de solides fondements économiques : la BCE comme la BdF sont affirmatives, ces taux très bas sont durablement installés. Et ce, au moins jusqu’à la fin de l’année 2019. 

Tout simplement parce que les emprunts d’État, ceux qui notamment servent à financer les déficits, et qui sont les vraies boussoles des banques pour déterminer le niveau de leurs crédits, devraient encore baisser d’ici décembre, très concrètement à zéro.

Le fruit d'une compétition entre les banques

Pour un bon emprunteur, un client qui a un revenu régulier et une bonne capacité d’épargne, le roi n’est pas son cousin. Il peut d’ailleurs en être de même pour tous ceux qui souhaitent renégocier les taux d’emprunt déjà signés. Les acquéreurs potentiels doivent en effet bénéficier des conditions extraordinairement favorables dont bénéficient les banques.

À lire aussi

Quand les taux sont à zéro, le client doit aussi en tirer profit. Et si certains établissements font de la résistance, ils risquent à terme de le payer cher. La compétition est ouverte entre banques : la Banque Postale, par exemple, vient de baisser ses taux pour la 3e fois depuis le début de l’année. 

À ce jour, un bon dossier peut obtenir un crédit de 200.000 euros à 1,05% sur 20 ans. Pour mémoire, avec une inflation à près de 2% vous financez un bien, vous gagnez en pouvoir d'achat et cela représente un gain financier de 7.600€ par rapport à un crédit souscrit fin 2018.

Le rapport de force profite aux clients

Il n'est pas certain que cette situation s’éternise sur des années. Mais pour l’heure, le rapport de force est du côté des clients. La concurrence est tellement vive entre des banques en pleine mutation, et qui sont sous les feux des acteurs du numérique, qu’elles doivent impérativement fidéliser une clientèle solvable qui leur permettent de maintenir leur rentabilité. Cela a un coût : laisser temporairement le pouvoir à leurs clients pour plusieurs mois encore

Les Plus

Avec 560 millions de recettes du Malus auto, les prévisions gouvernementales ont été dépassées de 170 millions d'euros. 

L'ensemble des criées au poisson frais de France vont être numérisées et connectées. Une bonne nouvelle pour les pêcheurs en difficulté actuellement. 

La note

3/20 à Élisabeth Borne. La ministre des Transports tergiverse sur le maintien de la ligne de fret entre Perpignan et Rungis. Sa suppression prévue dans un mois mettrait 23.000 camions supplémentaires sur nos routes. L’écologie, toujours une priorité ?

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/