1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment les communes endettées essayent de s'en sortir
2 min de lecture

Comment les communes endettées essayent de s'en sortir

REPLAY / REPORTAGE - La commune de Beauchamp, dans le Val d'Oise, est au bord de la faillite. Chaque jour, la maire essaye de trouver des économies à faire pour ne pas sombrer.

Une écharpe de maire (illustration)
Une écharpe de maire (illustration)
Crédit : AFP
Comment les communes endettées essayent de s'en sortir
03:22
micro generique
La rédaction de RTL

Plusieurs communes françaises sont endettées. François Baroin, le président de l'Association des maires de France tirait la sonnette d'alarme, ce jeudi sur RTL. Selon lui, 1.000 communes seront dans le rouge d'ici la fin de l'année si rien n'est fait. Manuel Valls a promis une enveloppe d'un milliard d'euros pour aider les communes, notamment en raison de la baisse des dotations de l'État. Mais est-ce que ce sera suffisant ?

À Beauchamp, dans le Val d'Oise, la commune se bat pour s'en sortir. Francine Ocxis, la maire de la ville, a beau faire et refaire ses calculs dans sa tête, chaque mois, le budget est à peine à l'équilibre.

C'est catastrophique, je ne sais pas comment demain on va faire

Francine Ocxis, maire de Beauchamps

"Une fois que j'ai payé les salaires, les charges obligatoires, le gaz, l'électricité, les intérêts des emprunts, il ne me reste plus rien pour l'investissement (...) C'est catastrophique, je ne sais pas comment demain on va faire", s'inquiète-elle.

Cet endettement est le résultat de deux décennies de mauvaise gestion, selon la maire sans étiquette, élue aux dernières municipales. Beauchamp aurait longtemps vécue au dessus de ses moyens. Ensuite, la ville a souffert de la disparition de la taxe professionnelle, payée par les entreprises sur son territoire. Enfin, en 2007, la mairie a renégocié sa dette. Elle pensait bien faire mais elle a contracté ces fameux emprunts dit "toxiques" : 21 millions d'euros. Elle les rembourse aujourd'hui à prix d'or : les taux d'intérêt dépassent les 20 %.

Hausse de 20% des impôts

À lire aussi

La situation est d'autant plus critique que les dotations de l'État, versées à Beauchamp, vont baisser de 640.000 euros ces deux prochaines années. Pour sortir la tête de l'eau, la maire n'a pas eu d'autre choix que de voter une augmentation de 20% des impôts locaux et de couper, drastiquement, dans les dépenses.


"Je ne remplace plus les gens qui partent à la retraite, j'ai mutualisé les services. Tous les administratifs qui étaient des ex-animateurs, je les remets le midi devant les enfants pendant la pause méridienne, pour pouvoir ne pas embaucher de vacataires. Un maire est là pour apporter du plus, et moi j'apporte du moins", déplore Francine Ocxis.

À long-terme Beauchamp veut s'appuyer davantage sur ce que l'on appelle l'intercommunalité. Cela veut dire se regrouper avec plusieurs communes, pour acheter ensemble, par exemple, des fournitures administratives ou partager son personnel. Mais ce n'est pas gagné : de nombreuses collectivités sont réticentes car elles ont peur de perdre une partie de leur autonomie. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/