1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Carburants : les prix à la pompe au plus bas depuis six mois
1 min de lecture

Carburants : les prix à la pompe au plus bas depuis six mois

REPLAY - Cette bonne nouvelle pour les automobilistes est contrebalancée par une mauvaise : la fiscalité du diesel va bien rattraper celle de l'essence.

Une pompe à essence (Illustration)
Une pompe à essence (Illustration)
Crédit : ERIC CABANIS / AFP
Carburants : les prix à la pompe au plus bas depuis six mois
02:17
Christophe Bourroux & Loïc Farge

Les prix à la pompe sont au plus bas. Le gazole s'affiche en moyenne à 1,16 euro le litre. C'est 0,4 centime de moins par rapport au relevé précédent. Depuis cinq semaines, les prix n'arrêtent pas de chuter, avec une économie de plus de 5 centimes. Mieux, c'est 9,5 centimes de moins que le dernier pic enregistré fin avril. Même tendance pour les essences. La baisse est même un peu plus importante : 7 centime de moins sur le litre de sans-plomb 95, et 6 centimes de moins pour le sans-plomb 98 que l'on trouve en moyenne à 1,39 euro. Cela faisait longtemps qu'on avait pas connu un prix aussi bas. Cela remonte au 2 décembre 2016.

Cela va-t-il durer ? Chacun y va de ses prévisions et de sa boule de cristal. Mais personne n'a une réponse claire et nette. Néanmoins, la remontée du cours du baril de Brent pourrait annoncer quelques centimes en plus à la pompe.

Vers une convergence de la fiscalité du diesel et de l'essence

La mauvaise nouvelle concerne les utilisateurs de diesel. La fiscalité du diesel va continuer à se rapprocher de celle de l'essence. Mouvement amorcé fin 2015, et qui devrait se terminer, selon le premier ministre en 2022. Posséder un diesel deviendra donc de moins en moins intéressant, et il faudra davantage rouler pour le rentabiliser. Les acheteurs l'ont déjà compris : le gazole représente 47% des ventes de voitures neuves depuis le début de l'année, contre plus de 70% il y a encore cinq ans.

La raison écologique mise en avant n'est pas sans bémol. Le diesel, critiqué pour ses émissions de particules fines, consomme et émet moins de CO2. C'est la raison pour laquelle en septembre prochain, les règles vont êtres plus sévères. Avec notamment l'utilisation obligatoire d'un filtre, y compris pour les voitures essences. Ce qui risque bien sûr de se répercuter sur le prix d'achat en concession.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/