1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Bolloré lance un vaste plan en faveur de la voiture électrique
2 min de lecture

Bolloré lance un vaste plan en faveur de la voiture électrique

REPLAY / ÉDITO - L'industriel Bolloré va implanter, à ses frais, 16.000 bornes de recharge dédiées à la voiture électrique. Ce projet couvrira l'ensemble du territoire national.

Bolloré lance un vaste plan en faveur de la voiture électrique
03:30
Bolloré lance un vaste plan en faveur de la voiture électrique
03:30

La voiture électrique va bénéficier d’un coup de pouce du créateur d’Autolib, l’industriel Bolloré. Il veut implanter à ses frais 16.000 bornes de recharges.

C'est un élan très intéressant. Ce projet, qui avait été initié par Arnaud Montebourg avec EDF, pose un double coup de projecteur.

150 millions d’investissements sur quatre ans

D'abord sur l’action de l'État. Il s’était engagé à implanter 75.000 bornes de charge d'ici 2015. Nous y sommes. Sur le terrain, vous n’en trouverez pas plus de 14.000. Concrètement, ni la technologie des véhicules, ni les infrastructures ne sont au rendez-vous des discours.

Ensuite, sur le fait que c’est un entrepreneur privé qui, face à une puissance publique velléitaire et court-termiste, fait preuve de constance et d’une vision à long terme. Bolloré redonne, avec 150 millions d’investissements sur quatre ans, un peu de crédit à nos ambitions de mobilité électrique.

Face à une puissance publique velléitaire, Bolloré fait preuve d’une vision à long terme

Christian Menanteau
À lire aussi

Pour le contribuable, on ne saura réellement combien cela va coûter que quand on connaîtra les termes exacts du contrat. Schématiquement, l’installation des 16.000 bornes devrait être à la charge de l’entreprise Bolloré.

En contrepartie, elle pourrait bénéficier du statut de projet reconnu de dimension nationale, et du coup être exemptée de tout impôt et redevance fiscale d’occupation du domaine public. Financièrement, cela ouvre au moins vingt ans de belles perspectives financières à son promoteur.

Pour l’usager, Bolloré, qui doit légitimement rémunérer ses investissements, va facturer ses installations et la vente d’électricité. Avant d’étendre probablement ses offres de service depuis ses petits territoires hors taxes.

Bornes à charge semi-rapide

Le schéma théorique promet un point de charge tous les 40 kilomètres. C’est a priori séduisant pour des véhicules dont l’autonomie dépasse rarement 150 kilomètres. La réalité serait selon les techniciens, plus complexe.

D'abord, il faut que les collectivités territoriales embrayent. Nous en sommes loin : elles n’ont même pas mobilisé le cinquième des 50 millions d'euros mis à leur disposition.

Ensuite, la loi sur la transition énergétique prévoit 7 millions de points de charge d’ici quinze ans. Au rythme actuel, nous avons des chances d’être sur Mars avant de remplir ce cahier des charges.

Enfin, les nouvelles bornes de Bolloré sont à charge semi-rapide. Il faut au moins quatre heures pour faire un plein. C'est une solution peu compatible avec un usage de masse.

Maintenant, le dynamisme de Bolloré peut entraîner d’autres entrepreneurs et faire bouger les lignes. Il faut conserver à l’esprit que le véhicule électrique reste une ambition écologiquement fragile (recyclage des batteries, pic de consommation, coûts...) et qu’elle est déjà menacée par la voiture à hydrogène, annoncée plus performante.

Les repères du jour

La Chine détient le premier PIB de la planète. C'est officiel. Les  Etats-Unis, au premier rang depuis 1872, passent la main. Tout un symbole.

La note du jour

14/20 à la start-up française Métaléco. Elle a mis au point un composite à base de cuivre aux propriétés antibactériennes très efficace et à un prix abordable. Le marché mondial des hôpitaux lui est grand ouvert.

RTL vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/