2 min de lecture Info

3G : enquête de l'Arcep contre les 4 opérateurs français

L'Autorité de télécoms a ouvert des enquêtes contre les quatre opérateurs français concernant des retards dans le déploiement de leurs réseaux 3G.

L'Arcep a ouvert des enquêtes contre les quatre opérateurs français.
L'Arcep a ouvert des enquêtes contre les quatre opérateurs français. Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Autorité de télécoms (Arcep) a ouvert ce mardi 27 mai cinq enquêtes administratives à l'encontre des quatre opérateurs français.  Une des enquêtes vise ensemble Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile et concerne leur déploiement 3G en zones rurales (dites zones blanches): les trois premiers opérateurs se sont engagés à déployer un réseau commun dans environ 3.500 communes rurales d'ici fin 2013, et Free Mobile a pris l'engagement de rejoindre ce réseau.

Dès l'année dernière, ils avaient prévenu l'Arcep qu'en raison de "difficultés", ils ne pourraient tenir leur objectif. L'Autorité estime ainsi qu'à fin 2013, ils n'avaient à eux trois mis en service que près de 650 sites "alors qu'ils s'étaient engagés à en déployer plus de 2.400 à cette date".

Légère "décélration" dans le déploiement de Free Mobile

Une autre enquête concerne Free Mobile et le déploiement de son réseau 3G. Le quatrième opérateur mobile est tenu de couvrir en 3G (hors contrat d'itinérance signé avec Orange pour utiliser son réseau) 75% de la population d'ici le 12 janvier 2015.

L'Arcep procède tous les deux mois à un suivi des déploiements de Free Mobile. Les éléments transmis par l'opérateur "montrent qu'à ce stade ces prévisions sont respectées", tient-elle à souligner. "Toutefois, les derniers éléments transmis par Free Mobile en date du 2 mai 2014 font apparaître une légère décélération dans le nombre de sites (antennes ou groupes d'antennes) intégrés à son réseau par rapport au bimestre précédent", explique-t-elle mardi.

Vérifier la "réalité" des informations transmises par les opérateurs

Elle indique que Free Mobile lui a fait part "de difficultés dans le déploiement de son réseau mobile, non seulement liées aux refus qui ont pu lui être opposés par certaines collectivités territoriales, en application du droit de l'urbanisme, sur l'implantation des antennes de téléphonie mobile, mais également liées à la mise en oeuvre des contrats conclus avec des sociétés tierces pour l'assister au déploiement de son réseau".

L'Autorité estime cependant que les informations transmises par le quatrième opérateur sur ces "obstacles pouvant affecter le déploiement de son réseau sont toutefois parcellaires" et qu'il "convient, par conséquent, d'en vérifier la réalité" dans le cadre d'une enquête administrative.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info 3G Téléphonie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants