2 min de lecture Environnement

Yonne : un village privé d'eau potable depuis 2 ans

Un petit village de l'Yonne n'a plus le droit de consommer l'eau courant depuis près de deux ans. Pourtant, l'eau est à nouveau potable, mais les problèmes s'accumulent pour la petite commune.

Un robinet (illustration)
Un robinet (illustration) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

C'est une situation ubuesque que vivent les habitants du village d'Étais-la-Sauvin (Yonne) depuis deux ans. L'eau courante étant interdite à la consommation, ils sont obligés de se reporter sur des bouteilles de Cristaline distribuées par la mairie. Et pourtant, l'eau est à nouveau potable depuis juillet, mais la situation est loin de s'arranger.

La Cristaline est devenue la nouvelle source du village. On l'utilise pour laver sa salade, pour se laver les dents, pour diluer son pastis... Même au bar, le patron est obligé de faire ses glaçons avec de la Cristaline, rapporte Le Monde. Tous les mois, les habitants se ravitaillent au "rendez-vous des packs d'eau", explique L'Yonne Républicaine.

Pour comprendre cette situation incroyable, il faut remonter à la source du problème, le 16 octobre 2016, quand une analyse de la nappe phréatique du village par l'Agence régionale de santé (ARS) révèle la présence de pesticides dans l'eau. La consommation de l'eau courante est alors interdite par la préfecture.

Se raccorder au réseau d'eau local

Mais la mairie de ce petit village qui ne compte que quelques centaines d'habitants n'a pas les moyens de traiter son eau. Et le maire Claude Macchia refuse de se raccorder au réseau local de la Fédération des eaux Puisaye-Forterre. Pour garder ses prix compétitifs, mais aussi parce qu'il tient à sa source : ce sont son "pépé et (son) frère qui ont fait les tranchées à la pioche pour mettre l’eau ici".

À lire aussi
De la neige livrée par hélicoptère. environnement
Élisabeth Borne opposée à l'enneigement des stations de ski par hélicoptère

Qui empoisonne l'eau d'Étais-la-Sauvin ? Pour le maire, le coupable est tout trouvé : il s'agit d'un agriculteur de la ville voisine. Mais ce monsieur "ne peut pas être tenu pour unique responsable", indique la chambre d'agriculture de l'Yonne au journal. "Vu les doses détectées par les analyses, ça ne peut pas être que lui", ajoute un agriculteur. Six agriculteurs siègent par ailleurs au conseil municipal du village, pointe Le Monde. Et pourraient être responsables de la pollution de l'eau.

Des fuites dans les canalisations

Finalement, Claude Macchia a bien fini par se raccorder au réseau d'eau potable local début juillet. L'eau est à nouveau potable, mais l'interdiction de la consommer n'est pas levée. En cause cette fois : plus de la moitié de l'eau envoyée dans les tuyaux d'Étais-la-Sauvin est perdue dans des fuites.

La préfecture avance le risque que l'utilisation du réseau par les habitants ne prive d'eau les habitants des autres communes, faute de pression suffisante dans les tuyaux. Pour la Fédération des eaux Puisaye-Forterre, c'est la préfecture qui utilise ce prétexte pour faire pression sur la mairie pour qu'elle répare ses canalisations. Ce sera fait avant 2019, assure le maire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Société Yonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants