1 min de lecture Environnement

Vos photos de vacances peuvent mettre en danger les éléphants

CHRONIQUE - Une conséquence inattendue des photos de vacances qu'on met sur internet : elles peuvent mettre en danger les éléphants ou les rhinocéros, car les braconniers s'en servent pour localiser leurs victimes.

>
Une conséquence inattendue des photos de vacances qu'on met sur Internet Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP Archives | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Comment repérer le position exacte d'un éléphant dans une savane ? En allant sur internet, sur les réseaux sociaux, en cherchant des photos de safari partagées par des touristes.   

Sur ces photos, il y a souvent, grâce au GPS, la localisation, longitude et latitude exacte de l'endroit où le cliché a été pris. Les braconniers n'ont plus qu'à s'y rendre pour aller abattre l'animal. Si la photo est récente, l'éléphant est forcément encore dans le secteur.

Désactiver la géo-localisation

Voilà pourquoi les protecteurs des grands animaux menacés conseillent aux touristes, quand ils font des safaris, de désactiver la fonction GPS de leur appareil photo et de leur smartphone - puisque désormais tous en sont désormais équipés, peut-être sans que vous le sachiez. Vos photos sont géo-localisables, et il faut se méfier. 

D'ailleurs, les assureurs recommandent aux collectionneurs de belles voitures ou d'œuvres d'art de ne pas mettre sur internet les photos de leurs biens, même s'ils en sont très fiers - ou alors de bien vérifier qu'il n'y a pas dessus les coordonnées exactes que pourraient utiliser les voleurs.

Des drones pour sauver les animaux ?

Pour en revenir aux safaris, sachant qu'une défense d'éléphant peut se vendre 60.000 euros en Chine, pour en faire des statuettes ou des aphrodisiaques, ou qu'une corne de rhinocéros peut rapporter 400.000 euros à des braconniers, on comprend pourquoi ceux-ci utilisent toutes les stratégies les plus high-tech. 

À lire aussi
Le glyphosate est utilisé lors des épandages sur les cultures écologie
Glyphosate : trois ans après, la promesse de l'interdire n'est pas complètement tenue

Cela dit, en face, les protecteurs des animaux, eux aussi, se modernisent. En Namibie, vont être testés des drones reliés à un satellite pour surveiller en permanence les éléphants et pour mieux prendre leur défense.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Écologie Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants