1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vincent Lambert : "Il y aura un avant et un après", dit son ancien médecin
1 min de lecture

Vincent Lambert : "Il y aura un avant et un après", dit son ancien médecin

INVITÉ RTL - Éric Kariger, médecin spécialisé en soins palliatifs, revient sur son expérience dans un livre intitulé "Ma vérité sur l'affaire Vincent Lambert".

Le docteur Éric Kariger, chef du service de soins palliatifs du CHU de Reims, en charge notamment de Vincent Lambert
Le docteur Éric Kariger, chef du service de soins palliatifs du CHU de Reims, en charge notamment de Vincent Lambert
Crédit : AFP
Raphaël Bosse-Platière & Yves Calvi

"Ce débat est passionnant et passionnel", a commenté Éric Kariger, qui sort un livre-confidence sur son expérience d'ancien médecin de Vincent Lambert, dont le cas est examiné par la Cour européenne des Droits de l'Homme mercredi 7 janvier.

On est en train de réveiller les consciences

Éric Kariger

"On est en train de réveiller les consciences", s'est félicité Éric Kariger, qui estime qu'il "y aura un avant et un après Vincent Lambert".

On s'est acharné à essayer de le récupérer

Éric Kariger

"Je garde l'image d'un malade, d'une épouse et de l'ensemble de la famille qui s'est battue pour espérer retrouver un début de relation", raconte l'ancien médecin du patient, toujours plongé dans un coma végétatif. Mais selon Éric Kariger, "on s'est acharné à essayer de le récupérer, on l'a probablement fait trop durer".

La bataille judiciaire

Vincent Lambert vit grâce aux soins palliatifs depuis six ans, après avoir été victime d'un accident de la route. Son épouse est favorable à un arrêt du traitement, alors que les parents du patient refusent l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielles de leur fils.

À lire aussi

Infirmant un jugement du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, le Conseil d'État a considéré qu'un maintien en vie constituerait une "obstination déraisonnable", compte tenu du caractère irréversible de l'état végétatif de Vincent Lambert et d'un mauvais pronostic clinique. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/