2 min de lecture Enfants

Villefontaine : "Le directeur d'école avait déjà donné lieu à un certain nombre d'alertes", explique son avocat

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - L'avocat de Romain Farina pointe une faille de l'administration pénitentiaire.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Villefontaine : "M. Farina avait déjà donné lieu à un certain nombre d'alertes", explique l'avocat du directeur d'école Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Romain Farina, directeur d'une école de Villefontaine soupçonné de pédophilie sur une soixantaine d'élèves de son établissement, s'est suicidé en prison dans la nuit du 4 au 5 avril. Au grand désespoir des parents des victimes. Florent Girault, son avocat, n'a pas été "forcément surpris" d'apprendre la nouvelle. "Il y avait un risque. Tout le monde en était un peu conscient s'agissant des professionnels en lien avec ce dossier. Cela avait donné lieu à un signalement auprès de l'administration pénitentiaire. M. Farina avait déjà donné un certain nombre de signaux d'alertes (il avait tenté de se suicider le 19 août 2015 dans sa cellule du quartier d'isolement à Corbas, près de Lyon, ndlr)."

Comme les familles des victimes, l'avocat pointe une faille de l'administration pénitentiaire. "C'est un regret de constater que l'administration pénitentiaire dans ces circonstances particulières n'ait pas été en mesure de faire en sorte qu'on préserve l'intégrité de M. Farina. Il est en mesure d'isolement, c'est un secteur de la détention particulièrement surveillé. Cette mesure d'isolement est justifiée par la sécurité qu'il convient d'assurer pour M. Farina. On appelle ce dispositif 'la prison dans la prison'. L'état humain est foncièrement dépressif quand on est placé dans ce type de situation."

Une action en justice est-elle envisagée ? "Pour l'instant, je n'ai pas de mandat, les choses n'ont pas été décidées dans ce sens-là. Certainement que sur le plan administratif, il faudra vérifier comment les choses ont été faites, vérifier quelles étaient les garanties en terme de suivi médical, de posologie. Il avait manifesté sa grande difficulté avec la détention auprès du chef d'établissement.

La dynamique de Monsieur Farina n'était certainement pas de vouloir échapper à la justice

Florent Girault, avocat de Romain Farina
Partager la citation

Le client de Florent Girault, "qui était plutôt dans la honte", "avait besoin qu'on vienne à nouveau le soutenir, l'encourager, en lui disant qu'il fallait venir au procès, qu'il ne serait pas nécessairement quelqu'un qui serait sur la place publique passé au pilori. (...) La dynamique de Monsieur Farina n'était certainement pas de vouloir échapper à la justice. En revanche il disait clairement qu'il n'avait pas grand-chose à attendre de ses juges et de ce procès mais il n'avait nullement une volonté de s'y soustraire. Il voulait sauvegarder de son image qu'il n'était pas un monstre. Il y avait eu des actes, il s'expliquait, il en reconnaissait, il en contestait... Il y avait une prise de conscience extrêmement claire de l'ampleur de la gravité du problème de pédophilie qui était le sien."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enfants Suicide Pédophilie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants