1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - SFR : deux employés mis à pied après avoir tenu des propos antisémites et sexistes sur Périscope
2 min de lecture

VIDÉO - SFR : deux employés mis à pied après avoir tenu des propos antisémites et sexistes sur Périscope

Deux employés de l'enseigne ont proféré des insultes à l'encontre d'un client et d'une jeune femme qui passait devant l'agence.

Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Nouvel incident avec Périscope. Deux salariés d'une agence SFR située à Antony (Hauts-de-Seine) ont été mis à pied ce mardi 31 mai pour avoir tenu des propos injurieux sur le réseau social qui permet de se filmer en direct sur internet. Alors qu'ils évoquent l'attitude d'un client, une insulte à son encontre fuse dans la conversation : "Connard de juif", lance l'un des deux employés. Son collègue complète : "Il est sorti du fin fond du cœur".

L'attention des deux collègues est ensuite attirée par une jeune femme de passage devant l'agence. Pour la décrire, l'employé qui se filme, portable en main, choisit l'invective. "Mi-p***, mi-soumise", lâche-t-il, sans doute en référence à l'association féministe Ni putes, ni soumises. "C'est un peu des deux, c'est une mi-p***, mi-soumise", termine-t-il.

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme n'a pas tardé à alerter l'entreprise sur Twitter. "Bonjour SFR, trouvez-vous normal que vos employés traitent un client de "connard de juif" ?" Dans la foulée, l'entreprise a répondu qu'elle se "désolidarise absolument de ces propos. Les auteurs (de cette vidéo qui a été retirée, ndlr) ont été identifiés et mis à pied". Ils risquent jusqu'à un an de prison et 45.000 euros d'amende pour "provocation à la discrimination en raison de la religion, et la provocation à la haine ou à la violence en raison du sexe". 

Cette affaire survient à peine deux mois jour pour jour après un incident du même genre. Le 31 mars dernier, deux employés de l'enseigne avaient détruit le téléphone d'un client dont ils jugeaient l'attitude désagréable. "Un client qui est désagréable avec nous (...) Son téléphone est en réparation et il nous casse les couilles depuis ce matin", affirme l'un des employés. "À 50 personnes connectées, je claque le téléphone par terre" promet-il. Quelques secondes plus tard, il s'exécute, fracassant le téléphone sur le sol. Hilare, il affiche le téléphone brisé devant la caméra. "Tu lui dis que le transporteur l'a ramené comme ça", dit-il tout sourire à son collègue. SFR avait porté plainte et les deux employés avaient été licenciés.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/