2 min de lecture Société

Victimes de viol : comme Sarah Abitbol, comment trouver la force de briser le silence ?

A l'occasion de la sortie de son livre "Un si long silence", dans lequel elle accuse son ancien entraîneur de l’avoir violée, la patineuse Sarah Abitbol se confie sur la nécessité de briser le silence pour se reconstruire.

On est fait pour s'entendre - Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Sarah Abitbol sur RTL : "J'ai dit des choses que je n'avais jamais dites" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

La patineuse Sarah Abitbol a brisé le silence. Dans son livre Un si long silence, qui paraît aujourd'hui aux Editions Plon, elle raconte son adolescence, celle d'une championne de patinage artistique mais aussi d'une victime de viols. Elle y accuse son entraîneur de multiples violences sexuelles et explique tout le cheminement nécessaire au dévoilement de ce lourd secret. Avec Emmanuelle Anizon, grand reporter à l'Obs et co-auteure de cet ouvrage, elles échangeront avec Flavie Flament et les auditeurs de RTL sur la rupture libératrice du silence pour les victimes de violences sexuelles. 

"J’ai écrit pour moi et avant tout pour toutes les autres. Je sais à quel point il a été difficile pour moi de me libérer mais il faut que la honte change de camp il faut parler, se soulager, il faut arrêter de se sentir coupable", confie Sarah Abitbol. Le déclic qui lui a permis de prendre la parole, 30 ans après les faits ? "A force d’être mal dans ma peau, j’en ai eu marre. C’est cette force-là qui m’a donné la puissance de cette prise de parole. Je ne pouvais plus me sentir mal, je ne supportais plus, ‘pourquoi moi ?’ ‘pourquoi c’est moi qui doit subir ?’ ‘C’est pas juste, pourquoi je ne profite pas de la vie ?", demande-t-elle.

Au cours de l'émission, Sarah Abitbol donne plusieurs conseils à des victimes qui ont souhaité s'exprimer. A une auditrice qui raconte avoir été violée par son oncle alors qu'elle avait six ans, elle confie : "Ce que je peux dire aujourd’hui à Solène, c’est que ça a été très difficile de sortir de cette honte, de cette culpabilité, ça fait 30 ans que j’ai ça en moi. Solène, il faut que tu en parles, il faut que la honte change de camp. Tu pourrais peut-être écrire une lettre à ta famille...", suggère la patineuse. Il faut "faire sortir de soi une parole qu'on empêche", abonde Flavie Flament. 

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !

À lire aussi
Un ticket d'Euromillions française des jeux
Euromillions : les résultats du tirage du vendredi 3 avril 2020

On est fait pour s'entendre, le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invité.e.s

- Sarah Abitbol, grande championne de patinage artistique. Co-auteure de Un si long silence (Editions Plon)

- Emmanuelle Anizon, grand reporter à L'Obs. Co-auteure de Un si long silence (Editions Plon)

Un si long silence (Editions Plon)
Un si long silence (Editions Plon)
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Société Flavie Flament On est fait pour s'entendre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants