1 min de lecture Sextoys

Valence : un cambrioleur arrêté grâce à un sextoy portant son ADN

À Valence (Drôme), un cambrioleur a été confondu grâce à un sextoy portant son ADN, oublié sur les lieux du méfait. Il a été condamné vendredi 17 avril à 15 mois de prison ferme.

Illustration de sextoys.
Illustration de sextoys. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Arnaud Grange et Marion Dubreuil

Un voleur, identifié grâce à un sextoy laissé par mégarde dans la maison qu'il avait cambriolée à Valence (Drôme), a été condamné vendredi 17 avril à 15 mois de prison ferme. Les faits remontent à l'automne dernier, quand un couple de Valence revient de 15 jours de vacances. Mauvaise surprise, ils découvrent à leur arrivée leur maison sens dessus dessous. Le domicile a été cambriolé pendant leur absence : voiture moto, télévision, bijoux, tout a disparu. 

Immédiatement alertés, les policiers se rendent sur place et effectuent des constatations. Au détour d'une pièce, ils remarquent un sextoy oublié sur le bord d'un lavabo. Compte tenu de l'ampleur du cambriolage ils décident de réaliser un relevé d'empreinte génétique et les résultats font apparaître l'ADN d'un homme de 37 ans. Introuvable dans un premier temps ce que cinq mois plus tard qu'il est interpellé, des objets du couple ont été retrouvés à son domicile, ainsi que chez trois autre suspects dont une femme. Tous avaient vraisemblablement squatté la maison pendant plusieurs jours, ils ont été condamné vendredi 17 avril par le tribunal correctionnel de Valence. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sextoys Cambriolages
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants