1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vacances : "Le camping titille les envies ancestrales des Français", explique un sociologue
1 min de lecture

Vacances : "Le camping titille les envies ancestrales des Français", explique un sociologue

INVITÉ RTL - Le sociologue note que les Français privilégient les courts séjours. Ce sera encore plus le cas dans 20 ans.

La vue d'un camping (illustration)
La vue d'un camping (illustration)
Crédit : SIPA
Vacances : "Le camping titille les envies ancestrales" des Français pour le sociologue Jean-Didier Urbain
05:59
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

L'été 2016 débute et les Français sont nombreux à prendre la route des vacances. Au micro de RTL, Jean-Didier Urbain, sociologue spécialiste des vacances, rappelle toutefois que tout le monde ne quittera pas son domicile ces deux prochains mois. "Certains restent d'ailleurs par choix parce qu'ils n'ont pas envie de partir. Il y a ceux qui ne peuvent pas pour des raisons économiques. Deux gros tiers de la population partent pour des destinations qui ont éminemment changé avec un contexte international perturbé. La Méditerranée devient un espace difficilement fréquentable." Pour le sociologue, les destinations sures restent l'Italie, la Croatie et le littoral français.

Jean-Didier Urbain rappelle que "l'été en France reste des vacances essentiellement de retrouvailles, de repli, c'est de l'entre-soi à tous niveaux. On cherche à travers l'été à resserrer des liens qui ont été défaits, détruits. Plus que jamais on veut panser ses blessures. On voit revenir en force la formule de tourisme thérapie qui est apparue il y a une quinzaine d'années."

Le bord de mer propose un théâtre de vide

Jean-Didier Urbain, sociologue

Cette année encore, la plage sera la destination privilégiée des Français. Le sociologue l'explique par le fait que "le bord de mer propose un théâtre de vide où l'on peut recommencer le monde tous les jours. Se poser les fesses sur le sable en tournant le dos au monde." Dans le même esprit, l'engouement autour du camping ne s'essouffle pas. "Le camping titille les envies ancestrales, c'est une sorte de régression collective. C'est un monde d'habitués. Le camping, c'est le paradis de l'habitude. On sera hors du temps", termine le sociologue qui prédit que "les grandes vacances dans 20 ans seront certainement encore plus courtes, les grandes vacances ce n'est plus qu'une image".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/