3 min de lecture

TV : des politiques grimés en immersion dans la vie quotidienne des français

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 28/10/2014 Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission

Barrage: "La mort d'un jeune garçon de 21 ans est un drame" (Cazeneuve)

"La mort d'un jeune garçon est un drame", a déclaré mardi matin Bernard Cazeneuve, adressant aux proches du manifestant Rémi Fraisse "des sentiments et des pensées de compassion et de tristesse". 

Le ministre de l'Intérieur a souhaité que toute la lumière soit faite sur cette affaire. "Il faut que les juges puissent enquêter pour savoir, il faut attendre que les enquêtes aient abouti avant que d'accuser. Des analyses sont en cours, il faut les laisser se déployer", a-t-il ajouté. 

Bernard Cazeneuve a dénoncé mardi "l'instrumentalisation sans vergogne" de la mort du manifestant Rémi Fraisse, en réponse notamment aux attaques de Cécile Duflot et  de José Bové. 

"Un certain nombre de propos tenus ce matin m'ont choqué et relèvent d'une instrumentalisation politique sans vergogne d'un drame. Cela n'est pas acceptable et doit être condamné", a affirmé le ministre lors d'une allocution place Beauvau. 

Rémi Fraisse, le manifestant de 21 ans mort sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), a été victime d'une explosion dont l'enquête doit déterminer si elle a été causée  par une grenade des forces de l'ordre. 

Le gouvernement doit-il renoncer au barrage de Sivens ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Le gouvernement doit-il renoncer au barrage de Sivens ?
Nombre de votes : 6493 *Sondage à valeur non scientifique

TV : des politiques grimés en immersion dans la vie quotidienne des français

Le tout nouveau programme de téléréalité de D8 va mettre en scène des hommes et des femmes politiques, grimés par des artistes du maquillage, au contact de la réalité quotidienne des Français. 

Jean-Luc Roméro s'est glissé dans la peau d'un militant d'initiative citoyenne incitant les gens à aller voter, Bernard Accoyer a été immergé dans le service des urgences d'un hôpital, Thierry Mariani a découvert les difficultés rencontrées par les personnes à mobilité réduite et Dominique Bussereau a accepté de suivre un stage de récupération de points du permis de conduire... 

Objectif, raconte le Parisien : mieux comprendre les problèmes du terrain qu'ils connaissaient peut-être sur le papier mais auxquels ils ne s'étaient jamais vraiment confrontés auparavant, compte tenu de leurs fonctions et pour certains de leur notoriété.

Mais cette émission fait déjà débat. La fonction politique se rabaisse-t-elle avec de telles émissions de télé ?

Invités du débat de RTL Midi à 13h10 : Dominique Bussereau, Président du Conseil général de la Charente-Maritime et ancien secrétaire d’État aux transports et Guillaume Perrault, Grand reporter au Figaro.


1 automobiliste sur 2 diminue ses déplacements en voiture à cause de la crise

L'Union des transports publics et ferroviaires présente ce  matin les résultats de son observatoire de la mobilité 2014, et RTL vous révèle les principaux enseignements. 

Ce 4ème Observatoire de la mobilité permet de chiffrer le nombre de Français qui prennent régulièrement les transports collectifs, d'identifier leurs habitudes, les impacts de la crise sur leurs déplacements, les raisons pour lesquelles ils utilisent les transports publics et celles qui les motiveraient à les emprunter davantage. 

On y apprend qu'un Français sur deux utilise régulièrement les transports publics : bus, métro, tramway, RER et TER, en majorité les franciliens (76%). 44% des provinciaux. 

Chaque jour, près de 25 millions d'actifs quittent leur domicile pour rejoindre leur lieu de travail. Parmi eux, 18 millions effectuent ce trajet en voiture alors que plus de moitié, principalement dans les zones urbaines, pourraient ne pas l'utiliser. 

Le coût moyen annuel des trajets entre le domicile et le travail s'élève à 3, 4 % du salaire net.

Avec la crise, 47% des sondés ont diminué leurs déplacements en ville en voiture. Parmi les arguments qui les inciteraient à utiliser les transports publics : la difficulté à circuler, la hausse du prix du carburant, la volonté de faire baisser la pollution et de contribuer à la protection de l'environnement et enfin la hausse du prix du stationnement.


Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775032328
TV : des politiques grimés en immersion dans la vie quotidienne des français
TV : des politiques grimés en immersion dans la vie quotidienne des français
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tv-des-politiques-grimes-en-immersion-dans-la-vie-quotidienne-des-francais-7775032328
2014-10-28 11:28:34
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DNTPN-KPs8PcTHMEFF9CAg/330v220-2/online/image/2013/1223/7768199733_le-logo-de-la-chaine-d8-le-29-decembre-2012.jpg