1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tunnel sous la Manche : reprise progressive du trafic après une intrusion de migrants
2 min de lecture

Tunnel sous la Manche : reprise progressive du trafic après une intrusion de migrants

Dans la nuit de samedi, 113 migrants ont forcé une clôture et pénétré à l'intérieur du tunnel sur 15 km pour se rendre en Angleterre.

Un train sort du tunnel sous la Manche.
Un train sort du tunnel sous la Manche.
Crédit : AFP
Julien Absalon & AFP

Après plusieurs heures d'interruption, le trafic dans le tunnel sous la Manche près de Calais a repris vers 8h ce samedi matin 3 octobre. En cause : l'intrusion de 113 migrants qui voulaient se rendre en Angleterre. "On a pu envoyer un premier Eurostar au départ de l'Angleterre à 08h05, suivi d'un train fret à vide circulant à marche prudente. Le service va reprendre progressivement, et on annonce un départ depuis la France aux alentours de 10h00", a indiqué à l'AFP une porte-parole d'Eurotunnel. 

Le trafic avait été interrompu à minuit et demi.  "Une centaine de migrants ont forcé une clôture et le passage auprès d'agents de sécurité du tunnel", a précisé cette dernière. A cette heure de la nuit aucun train Eurostar ne circulait. "Les migrants sont entrés dans le tunnel assez loin, sur 15 km environ", a expliqué la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio. 

"Une attaque"

Cette dernière assure par ailleurs que le groupe manifestait "une certaine agressivité. D'habitude ils reculent devant les forces de l'ordre, là ils voulaient passer, ils étaient 113", a-t-elle affirmé,  précisant qu'"il y a eu des interpellations". "C'est vraiment une attaque, par le nombre et la violence. Ils se sont précipités vers le personnel", a estimé la porte-parole d'Eurotunnel. "Il est fort probable qu'il s'agisse d'une opération réfléchie ayant pour but d'attirer l'attention de l'opinion publique".

Deux gendarmes et quatre migrants ont été blessés légèrement, selon la préfète. Un officier des pompiers a auparavant fait état de dix blessés légers dont sept migrants, deux gendarmes et un membre du personnel de sécurité d'Eurotunnel.

Mortel elodorado

À lire aussi

Le site du tunnel, près de Calais, qui totalise 650 hectares et un périmètre d'une vingtaine de km, a fait l'objet pendant l'été de nombreuses tentatives d'intrusion, généralement la nuit. Un pic à 1.700 avait été atteint le 3 août. D'importants travaux de sécurisation - nouvelles barrières, renforcement d'effectifs, chiens renifleurs - avaient été entrepris. Le nombre de tentatives avait baissé pour se fixer autour de la centaine par nuit, selon plusieurs sources policières.

Certaines de ces intrusions se sont soldées par la mort de migrants. Depuis le 26 juin, 13 d'entre eux sont morts aux abords du tunnel en tentant de rallier l'Angleterre, qu'ils considèrent comme un eldorado.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/