1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Trisomie 21 : "Des vies humaines saines sont perdues à cause des méfaits de l'amniocentèse", dénonce un professeur
1 min de lecture

Trisomie 21 : "Des vies humaines saines sont perdues à cause des méfaits de l'amniocentèse", dénonce un professeur

INVITÉ RTL - Israël Nizan plaide pour un test sanguin fiable "à 99%" pour dépister la trisomie 21 chez le bébé.

Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration).
Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration).
Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Trisomie 21 : "Des vies humaines saines sont perdues à cause des méfaits de l'amniocentèse", dénonce un professeur
05:35
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Selon les chiffres du professeur Israël Nizan, "à peu près 100.000 femmes" subissent une amniocentèse chaque année. Concrètement, il s'agit pour le médecin d'entrer une aiguille dans le ventre de la femme enceinte afin de dépister la trisomie 21 chez l'enfant. Et le risque existe : "Il y a 0,5%, 1% de fausses couches consécutives à l'amniocentèse. Une centaine de grossesses s'arrêtent à cause de l'amniocentèse."

L'âge auquel une femme donne naissance a son premier enfant étant retardé, celles qui subissent cette opération ont environ "30 ans". "Au début, c'était en fonction de leur âge" que l'amniocentèse était pratiquée, précise le professeur. "Ce qui n'était pas un très bon critère. À 30 ans, on a 1 pour mille de risques d'attendre un enfant trisomique 21, à 40 ans, c'est 1% et à 45 ans, c'est un pour douze. On pratique des amniocentèses lorsqu'on voit un facteur de risque à l'échographie."

Le système de la France met trop de temps

Israël Nizan, gynécologue

Aujourd'hui, une autre méthode moins risquée semble faire ses preuves, selon le spécialiste. "On sait mesurer la quantité de chromosomes 21 qui circulent dans le sang de la mère. Ça a une valeur de dépistage : la pertinence du test est de 99% mais surtout ça diminue de 99% le nombre d'amniocentèse qu'on a besoin de faire. Chaque mois qui passe sans qu'on mette à disponibilité des femmes ce test nous fait perdre des dizaines d'enfants sains." Israël Nizan en appelle notamment à Marisol Touraine. "Le système de la France met trop de temps. On oublie qu'il y a des vies humaines saines qui sont perdues à cause des méfaits de l'amniocentèse. Le test sanguin coûte moins cher : 390 euros. Mais l'amniocentèse est remboursée, le test sanguin, non, on marche sur la tête."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/