1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Soulèvement de gens du voyage en Isère : "J'ai vu une violence inhabituelle", raconte le maire de Moirans
2 min de lecture

Soulèvement de gens du voyage en Isère : "J'ai vu une violence inhabituelle", raconte le maire de Moirans

REPLAY - Le maire de Moirans a assisté aux violences perpétrées par les gens du voyage de sa ville qui revendiquent la sortie de prison d'un des leurs.

Christophe Pacaud  Agnes Bonfillon
Christophe Pacaud Agnes Bonfillon
l INVITE RTL GRAND SOIR 20 10 15
06:50
Julien Quelen
Julien Quelen

La ville de Moirans, en Isère, a été mardi 20 octobre 2015 le théâtre d'incroyables violences perpétrées par les gens du voyage de la commune, qui manifestaient leur colère pour demander la sortie de prison d'un des leurs, afin qu'il puisse assister aux obsèques de son frère, décédé dans un accident de la route une semaine plus tôt. Sous le choc, Gérard Simonet, le maire de Moirans, use de mots forts pour décrire les scènes dont il a été témoin. "C'est quelque chose que nous n'aurions jamais dû voir, c’est un malaise de société, c’est une véritable maladie de la démocratie qui s'est jouée sur ma commune", a-t-il ainsi déclaré à RTL. 

La cohabitation se passait pourtant bien

Désabusé par les événements, Gérard Simonet décrit les violences comme une dérive de la démocratie mais ne s'attendait pas pour autant à ce que de telles scènes se produisent dans sa commune. Pour preuve, les gens qu'il nomme "les sédentaires de la gare" n'avaient jusqu'à présent jamais montré de signes inquiétants pour la sécurité des habitants de la ville. "En général tout se passe bien. C'est vrai qu'il y a certains de leurs éléments, dont les jeunes, celui qui est incarcéré, celui qui s'est malheureusement tué sur la route, qui sont des turbulents et qui encore une fois ont affaire à la justice. Ce sont des phénomènes de société qui jusqu'à présent sont normalement maîtrisés". 

Le maire de Moirans déplore tout de même que les gens du voyage puissent demeurer de manière fixe et permanente au même endroit, à savoir le quartier de la gare de sa commune. "Ce n'est pas une grande communauté. Ce sont des gens du voyage qui ne voyagent plus. Je suis maire de cette commune depuis plus de 20 ans, ils ont toujours été sédentarisés, ils existaient déjà avant ma première élection. Ce sont des gens qui posent un petit problème déjà au niveau de la dénomination", explique-t-il ainsi sur RTL. 

Il va falloir que nos élus de haut niveau analysent un peu certaines situations

Gérard Simonet, maire de Moirans

Invité de RTL Grand Soir, Gérard Simonet estime que les pouvoirs publics nationaux doivent impérativement prendre les choses en main pour que de telles choses ne se produisent plus en France. "Je pense qu'il va falloir que nos élus de haut niveau analysent un peu certaines situations. Il y a un problème à l'heure actuelle, j'ai vu des choses qu'on n'avait pas l'habitude de voir, d'abord une grande violence, une violence qui n'est pas habituelle. La démocratie est malade..."

À lire aussi

Mardi soir, le calme était revenu à Moirans, même si la mère du jeune homme incarcéré a d'ores et déjà prévenu que les violences reprendraient si la libération revendiquée de son fils n'avait pas lieu. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/