1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. #SmearforSmear : du rouge à lèvres pour lutter contre le cancer du col de l'utérus
3 min de lecture

#SmearforSmear : du rouge à lèvres pour lutter contre le cancer du col de l'utérus

Cette année, la campagne de prévention contre cette maladie se passe en ligne, et demande aux femmes de poster une photo d'elles avec le rouge à lèvres qui déborde.

Georgia May Jagger s'engage pour la campagne Smear for smear
Georgia May Jagger s'engage pour la campagne Smear for smear
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Du 26 au 1er février a lieu la Semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus, organisée par l'association britannique Jo's Cervical Cancer Trust.
Cette dernière a lancé une campagne de soutien en ligne, où elle invite les femmes à poster une photo d’elles sur les réseaux sociaux. Signe distinctif : un rouge à lèvres volontairement mal appliqué et qui déborde, et le mot-dièse #SmearforSmear. “Smear” signifie “trace”. Ensuite, on nomme les personnes que l’on souhaite voir participer à cette action.

À heure du publication, plus de 1 400 photos labellisées #Smearforsmear ont été postées sur Instagram. Quelques célébrités ont déjà joué le jeu, comme la mannequin anglaise Georgia May Jagger, fille de Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, et la chanteuse Rita Ora.

11e cause de cancer chez la femme

En France, le Ministère de la Santé dénombrait plus de 3 000 cas nouveaux en 2012, et 1 102 décès la même année, ce qui en fait la 11e cause de cancer chez la femme.

Le cancer de l’utérus se développe essentiellement à cause de la présence de deux types de papillomavirus humains (PHV), des virus “très communs” pouvant infecter notre peau et la muqueuse située à l’intérieur de notre vagin. Pas de panique : seules 10% des contaminations par PHV peuvent entraîner un cancer du col de l’utérus.

À lire aussi

Environ 80% des femmes sont confrontées aux PHV au moins une fois dans leur vie, ce qui en fait une infection très fréquente. Ils sont transmis par voie sexuelle, via un simple contact entre nos parties génitales avec celles de notre partenaire. On peut donc y être exposée dès les premières relations sexuelles ! Heureusement, deux moyens de prévention existent.

Se faire vacciner

Le premier moyen de prévention recommandé est de se faire vacciner pour prévenir la contamination par des HPV entre 11 et 14 ans, c’est-à-dire, au moment de la puberté, avec 3 injections étalées dans le temps. Un vaccin “de rattrapage” peut être fait entre 15 et 19 ans.

On parle avec notre médecin généraliste et/ou notre gynécologue de ce vaccin dit “contre le cancer du col de l’utérus”. Il peut, comme tous les vaccins, avoir des effets secondaires : douleurs, rougeurs, maux de tête, démangeaisons ou pic de fièvre.

Se faire dépister une fois par an

Le cancer du col de l’utérus peut ne se déclarer que 10 à 15 ans après contamination par un PHV. L’absence de dépistage régulier peut même amener des PHV non-dangereux à se transformer en lésions cancéreuses.

D’où l’importance de se rendre chez notre gynécologue ou médecin généraliste pour faire un frottis de dépistage tous les ans, dès nos 25 ans et jusqu’à nos 65 ans. Oui, cela revient bien à faire 40 frottis (au moins) au cours de notre vie. Le vaccin ne permet pas d’y échapper, car il ne protège “que” de 70% des PHV responsables du cancer du col de l’utérus.

Pas de quoi avoir peur : l'examen n'est pas douloureux ! Le médecin introduit délicatement une petite spatule stérile à l’entrée du vagin, qu’on appelle le col de l’utérus. Il en frotte légèrement les parois pour recueillir un peu de muqueuse. Elle sera ensuite examinée au microscope, pour vérifier que ses tissus ne sont pas infectés par un virus.

Pour se rassurer, on peut prendre un rendez-vous en même temps que notre mère, notre grande sœur, ou notre meilleure amie ! Surtout, on n'hésite pas à en parler autour de nous, car n'importe quelle femme peut être concernée par le cancer du col de l'utérus.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/