1 min de lecture Terrorisme

Salah Abdeslam et Sofien Ayari condamnés à 20 ans de prison à Bruxelles

Le jihadiste français Salah Abdeslam et son complice tunisien Sofiane Ayari ont été jugés lundi à Bruxelles coupables de tentative d'assassinat à caractère terroriste, pour leur participation à une fusillade avec des policiers survenue le 15 mars 2016 dans la capitale belge.

Salah Abdeslam lundi 5 février 2018 à Bruxelles pour l'ouverture de son procès et celui de Sofien Ayari
Salah Abdeslam lundi 5 février 2018 à Bruxelles pour l'ouverture de son procès et celui de Sofien Ayari Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Une décision attendue et qui sera très commentée. Lundi 23 avril, le tribunal de Bruxelles a rendu ses conclusions concernant le sort de Salah Abdeslam et Sofien Ayari. Les deux accusés ont été reconnus coupables dans la fusillade qui a éclaté à Forest le 15 mars 2016 avec des policiers dans laquelle Mohamed Belkaïd, le coordinateur des attentats du 13 novembre, a été abattu. Le tribunal les a condamnés à 20 ans de prison. 

Cette décision a été rendue deux mois après une journée entière de plaidoiries de l'accusation et de la défense qui se sont renvoyé la balle, le tout en l'absence du principal accusé : Salah Abdeslam. Le seul survivant des attentats du 13 novembre, capturé à Molenbeek trois jours après la fusillade après quatre mois de cavale, n'a pas souhaité assister au reste de son procès. Lundi 5 février, il avait déjà opté pour une attitude nonchalante, voire insolente, vis-à-vis de la justice des hommes et n'était pas présent le jour des plaidoiries, le 8 février.

"On m'a demandé de venir, je suis venu tout simplement. Y'a un procès, je suis l'acteur de ce procès, on m'accuse, je suis ici, mon silence ne fait pas de moi un coupable ou un criminel, jugez-moi, avait-il déclaré. (...) C’est en mon seigneur que je place ma confiance, je n’ai pas peur de vous, de vos alliés, de vos associés, je place ma confiance en Allah".

Salah Abdeslam et Sofien Ayari sont aussi poursuivis dans le dossier sur les attentats de Paris et Saint-Denis, avec environ une dizaine d'autres personnes soit en détention en Belgique et en France, soit sous mandat d'arrêt. Les juges d'instruction espèrent le clore d'ici le printemps 2019, selon François Molins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Salah Abdeslam Bruxelles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants