2 min de lecture Éducation nationale

Rentrée 2018 : le coût de la vie étudiante augmente de 1,31%

INFO RTL - L'enquête annuelle de l'UNEF sur le coût de la rentrée étudiante montre que celui-ci augmente de 1,31% par rapport à l'année dernière.

>
L'invité de RTL du 20 août 2018 Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date :
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et La rédaction numérique de RTL

Pour cette rentrée 2018-2019, un étudiant devra débourser 10,80 euros supplémentaires chaque mois. C'est ce que montre le rapport annuel de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), que nous avons pu consulter. Le budget moyen sera de 837,72 euros par mois, soit une hausse de 1,31% par rapport à la rentrée 2017. L'an passé, l'augmentation avait été de 2,09% en comparaison avec 2016.

Une situation alarmante pour Lilâ Le Bas, présidente de l'UNEF. "On voit que l'augmentation du coût de la vie continue d'augmenter la précarité des étudiants (...). Notre système de bourse est complètement à bout de souffle puisque 73% des étudiants sont exclus du système d'aides sociales (...). Cette rentrée 2018 va être encore plus compliquée pour les étudiants", s'indigne-t-elle. 

La principale cause de cette hausse est l'augmentation des loyers, qui représentent 54% du budget des jeunes qui poursuivent leurs études après le bac. Ainsi, les trois quarts des villes universitaires sont concernées par ces hausses. 

À lire aussi
Des candidats au baccalauréat 2014 (Illustration) baccalauréat
Bac 2019 : découvrez les sujets de philosophie tombés en Amérique du Nord

C'est le cas notamment à Nanterre (Hauts-de-Seine), dont les loyers frôlent les 5% de plus qu’il y a un an, mais aussi au Havre (Haute-Normandie), à Nice (Alpes-Maritimes) et Lyon (Rhône), autour de 3%, ou encore Lille (Nord), à +1,3% suite à l’annulation de l’encadrement des loyers. Bons points en revanche pour Limoges (Haute-Vienne), Evry (Essonne) ou Guyancourt (Yvelines), où les loyers baissent entre 4 et 8%.

La précarité, première source d'échec

Mais le porte-monnaie des étudiants pâtit également du coût des transports en commun (bus, tram ou métro). Ils doivent en moyenne débourser un peu plus de 271 euros par an en moyenne pour un abonnement (265 euros pour les boursiers). Les villes mauvaises élèves en la matière sont Lille (+3,78%), Clermont-Ferrand (+2,5%), Nantes (+2,22%) et Toulouse (+2%).

L’UNEF demande donc au gouvernement une réorientation de sa politique envers les jeunes, en réformant en profondeur notre système d’aides sociales. La précarité étudiante conduit près de la moitié des jeunes à trouver un petit boulot à côté de leurs études, ce qui est la première source d’échec à l’université.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Université Logement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794466035
Rentrée 2018 : le coût de la vie étudiante augmente de 1,31%
Rentrée 2018 : le coût de la vie étudiante augmente de 1,31%
INFO RTL - L'enquête annuelle de l'UNEF sur le coût de la rentrée étudiante montre que celui-ci augmente de 1,31% par rapport à l'année dernière.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/rentree-2018-logement-et-transport-plombent-le-budget-des-etudiants-7794466035
2018-08-20 06:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2q1Hh8yIwfoMSRJqqrt5ng/330v220-2/online/image/2018/0621/7793831081_des-etudiants-en-sciences-a-l-universite-de-caen.jpg