1 min de lecture Virus

Recrudescence de varicelle en France : une maladie grave pour les adultes

12 foyers d'activités fortes ont été recensés en France alors que 44 cas de varicelle pour 100.000 habitants ont été enregistrés la semaine dernière.

Un médecin utilise la carte Vitale d'un patient (illustration).
Un médecin utilise la carte Vitale d'un patient (illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Beaucoup plus rare chez l'adulte que chez l'enfant, la varicelle est pourtant beaucoup plus dangereuse. La prévention est donc de mise alors que le réseau Sentinelles a recensé 44 cas pour 100.000 habitants en France la semaine dernière.

Au total, douze foyers d'activité forte et modérée ont été observés avec notamment huit régions où la vigilance est accrue. C'est le cas en Pays de la Loire (104 cas recensés pour 100.000 habitants), en Champagne-Ardenne (99), en Corse (76), en Haute-Normandie (67), en Île-de-France (64), en Franche-Comté (62), en Bretagne (55), en Basse-Normandie (47) et en Midi-Pyrénées (41). La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (35), Rhône-Alpes (33) et Lorraine (28) sont aussi concernées. 

Carte de la Varicelle pour la semaine du 27 avril au 3 mai
Carte de la Varicelle pour la semaine du 27 avril au 3 mai Crédit : Capture d'écran / Réseau Sentinelles

32.000 cas adultes chaque année

Si 700.000 enfants sont touchés chaque année, le virus est surtout problématique chez les personnes âgées de plus de 14 ans. Au total, pas moins de 32.000 cas adultes sont recensés chaque année. Le risque de complication étant décuplé chez les adultes mais surtout chez les femmes enceintes et les personnes immunodéficientes.

Attention donc, dès les premiers symptômes. La varicelle se manifeste par une fatigue exacerbée, de la fièvre avant de voir apparaître des boutons sur l'ensemble du corps couplés à des démangeaisons. Chez les adultes, cela s'accompagne très généralement de symptômes plus forts comme les douleurs musculaires et une altération de l'état général avant de possibles complications neurologiques (méningites, encéphalites...) ou pulmonaires.

À lire aussi
Un masque par terre (illustration) coronavirus
Coronavirus : pourquoi doit-on mettre les masques dans un sac avant de les jeter à la poubelle ?

Pour lutter contre cela, la vaccination post-exposition des adultes permettrait de diminuer de 31 % le nombre d’hospitalisations consécutives à la maladie, détaille l’Inserm. Bonne nouvelle cependant ! Les personnes ayant contracté le virus dans leur enfance sont très généralement immunisées contre la varicelle, aussi appelée virus zona. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Virus Maladie Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants