1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Qui est Rachid Abou Houdeyfa, l'imam salafiste de Brest ?
2 min de lecture

Qui est Rachid Abou Houdeyfa, l'imam salafiste de Brest ?

REPLAY - De nouvelles perquisitions ont eu lieu cette nuit, dont une, pour la première fois, dans une mosquée jugée radicale à Brest. C'est là qu'exerce Rachid Abou Houdeyfa, imam salafiste dont les prêches sulfureux sont très diffusés sur les réseaux sociaux.

Rachid Abou Houdeyfa donne un sermon à la mosquée de Brest le 20 novembre 2015
Rachid Abou Houdeyfa donne un sermon à la mosquée de Brest le 20 novembre 2015
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Une perquisition a eu lieu dans une mosquée radicale à Brest
01:12
Nicolas Bauby & Clémence Bauduin

Une mosquée radicale a été perquisitionnée pour la première fois dans la nuit du 19 au 20 novembre. Située à Brest, la mosquée Sunna a pour imam Rachid Abou Houdeyfa, un salafiste dont les prêches ont été largement diffusés ces dernières heures sur les réseaux sociaux. L'homme avait déjà fait parler de lui en septembre, à travers une vidéo dans laquelle il explique aux enfants que la musique est "haram", "péché" en arabe. "La musique fait naître le mal, il y a des risques qu'Allah transforme [celui qui l'écoute] en porc ou en singe", prêche-t-il. L'imam s'en est récemment défendu, précisant qu'il s'agit d'une métaphore sortie de son contexte.

Natif de Brest, Rachid Abou Houdeyfa s'appelle en fait Rachid El Jay, selon les informations du Point. Né en 1980, il a grandi dans le quartier de Pontanézen, où se trouve sa mosquée, l'une des cinq mosquées de Brest. Il est suivi par plus de 184.000 fans sur sa page Facebook, et plus de 10.500 personnes sur son compte Twitter. Rachid Abou Houdeyfa "se présente comme scrupuleusement attaché au respect de la sunna (la loi coranique)", selon Le Point. La Sunna est d'ailleurs le nom donné à la mosquée qu'il dirige depuis 2004, année à laquelle le précédent imam a été expulsé de France pour avoir appelé au djihad.

"Ce n'est pas un radical du tout"

La perquisition a été menée entre 3 heures et 6 heures du matin.  Une centaine de policiers ont participé à l'opération. Tout le quartier avait été bouclé par les CRS. Les policiers ont retiré leurs chaussures pour pénétrer dans la salle de prière, rien n'aurait été trouvé. Le domicile de Rachid Abou Houdeyfa a également été fouillé par la police, en sa présence. Aucun document probant n'aurait été récupéré.

Plus tard dans la journée, le quartier a retrouvé son calme. Les cent cinquante pratiquants que compte la mosquée Sunna se sont déplacés, comme d'habitude, pour la prière hebdomadaire du vendredi, prévue à 13h10, que l'imam a exceptionnellement ouverte à la presse.

A l'occasion du sermon du vendredi à la Mosquée Sunna de Brest, l'Imam R.abou Houdeyfa invite officiellement tous les...

Posté par Rachid Abou Houdeyfa (Page Officielle) sur vendredi 20 novembre 2015

À lire aussi

"Ce n'est pas un imam radical, il est contre ce qu'il s'est passé à Paris, il a dénoncé cela", affirme l'un des fidèles. "Ce n'est pas un radical du tout", poursuit un autre. Certains affirment qu'il aurait même fait barrière à des jeunes qui voulaient rejoindre Daesh. Rachid Abou Houdeyfa a même évoqué, dans son prêche, sa possible démission qui, selon lui, arrangerait beaucoup de monde. Il a, dans la foulée, annoncé qu'il ne démissionnerait pas.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/