1 min de lecture Société

Près de la moitié des directeurs d'école agressés par des parents, selon une étude

49% des directeurs d'école déclarent s'être fait agresser par des parents d'élèves, selon une étude publiée dans le "Parisien".

Des parents emmènent leurs enfants à l'école le 3 septembre 2013 à Paris (illustration)
Des parents emmènent leurs enfants à l'école le 3 septembre 2013 à Paris (illustration) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Près de la moitié (49%) des directeurs d'écoles élémentaires et maternelles se sont fait agresser verbalement ou physiquement par des parents d'élèves durant l'année scolaire 2012-2013, révèle une étude publiée ce mardi par Le Parisien.

Le harcèlement est le principal type d'agression

Cette étude a été réalisée au moyen d'un questionnaire remis à 4.000 directeurs d'écoles par Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l'Education nationale et chercheur associé à l'Observatoire international de la violence à l'école.

L'étude indique cependant que 51% des chefs d'établissements interrogés n'ont jamais été victimes d'agression. Le harcèlement avec 38,6% est le principal type d'agression devant les menaces (26,7%), les insultes (23,1%) et les coups (0,7%).

Ce sont les punitions et les sanctions qui viennent en tête des différends entre les parents et l'école avec 53,3%, devant la surveillance et la maltraitance entre élèves (45,4%) et les résultats et les difficultés scolaires (33,1%), selon l'étude. D'après l'auteur de l'étude interrogé par Le Parisien, "cela signifie que certains parents ne reconnaissent plus l'autorité de l'école sur leurs enfants".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société École Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants