3 min de lecture Pokémon Go

"Pokémon Go" : la chasse géante organisée jeudi à Paris est annulée

Plus de 3.000 personnes avaient répondu présent sur Facebook pour arpenter les allées du parc parisien à la recherche de Pokémon sur leur téléphone portable jeudi 14 juillet.

Des Américains jouent à Pokémon Go dans un parc à Washington
Des Américains jouent à Pokémon Go dans un parc à Washington Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le jardin du Luxembourg ne se muera pas en vaste arène Pokémon à ciel ouvert jeudi. Les 23 hectares du domaine du Sénat devaient accueillir la première chasse aux Pokémon parisienne le 14 juillet à 15 heures. Plus de 3.000 passionnés du jeu créé par Nintendo, The Pokemon Compagny et la société Niantic s'étaient donné rendez-vous sur Facebook pour une grande battue numérique consistant capturer le plus de petites créatures possibles via Pokémon Go, le jeu mobile en réalité augmentée qui suscite une frénésie mondiale depuis son lancement il y a une semaine.

Organisé via Facebook à l'initiative d'une association de fans des Pokémon, le rassemblement a été annulé mercredi soir après des échanges avec la préfecture de police et le Sénat, affectataire du jardin. Les badauds arpentant les allées du parc germano-pratin n'assisteront donc pas au spectacle surréaliste de centaines de personnes déambulant le nez rivé sur leur portable à la recherche de Pokémon qui s'est joué ces derniers jours dans plusieurs parcs de New York et de Sydney.

Les organisateurs déclinent toute responsabilité

Les organisateurs expliquent dans un communiqué avoir été dépassés par l'ampleur prise par cette chasse aux Pokémons géante. Créé lundi 11 juillet sur Facebook, l'événement comptabilisait mercredi matin plus de 3.400 inscrits et 10.000 autres personnes intéressées. Ils indiquent avoir "naturellement pris contact avec les autorités" avant "d'accéder à la demande formelle d'annulation de ce rassemblement en tant que tel" au regard de "la problématique de sécurité, a fortiori alors que nous sommes encore en état d'urgence". Aussi appellent-ils les participants "à ne pas se réunir ce jeudi dans les Jardins du Luxembourg" et déclinent "toute responsabilité pour quelque rassemblement qui se tiendrait malgré tout sous ces modalités". 

Contacté par RTL.fr, le Sénat explique qu'il n'a pas été sollicité pour délivrer une autorisation nécessaire à l'organisation de ce genre d'événement de grande ampleur dans le Jardin du Luxembourg et qu'il a contacté les organisateurs lorsqu'il en a pris connaissance afin de leur faire part des difficultés soulevées par le rassemblement du point de vue du respect de la tranquillité des usagers et de la préservation du domaine. "Les organisateurs n'étant plus maîtres de ce rassemblement, ils ont eux-mêmes concédé à l'annuler", précise le Sénat, rappelant au passage que les opérations promotionnelles ou associées à une marque commerciale, en l'occurrence Nintendo, sont interdites dans le Jardin.

À lire aussi
Pokemon Go 2 Pokémon Go
Canada : l'armée débordée par l'engouement pour Pokémon Go

De son côté, la préfecture de police de Paris a simplement indiqué avoir été informée du rassemblement qu'elle a ensuite relayé au Sénat.

Un phénomène mondial

Lancé le 7 juillet aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande, Pokémon Go est devenu un véritable phénomène de société. En moins d'une semaine, le jeu est devenu l'une des applications les plus téléchargées du magasin d'Android et ses utilisateurs y passent plus de temps que sur WhatsApp, Instagram, Messenger ou Snapchat et quasiment autant que sur Twitter. La frénésie qui s'est emparée des joueurs a accouché de tout un lot d'anecdotes insolites, tantôt amusantes, parfois inquiétantes.

Pokémon Go propose aux joueurs d'attraper des Pokémon dans la vraie vie par l'intermédiaire de son téléphone portable qui notifie l'utilisateur lorsqu'il approche d'un Pokémon et enclenche l'appareil photo pour lui proposer de capture la créature apparu dans son cadre à la faveur de la réalité augmentée. Attendu en Europe dans les prochains jours, il est déjà possible d'y jouer en France en suivant la procédure décrite dans cet article.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pokémon Go High-tech Jeux vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants