1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Plébiscitée par les professionnels de santé, la cigarette électronique est sur la sellette
1 min de lecture

Plébiscitée par les professionnels de santé, la cigarette électronique est sur la sellette

REPLAY - La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes publie des chiffres mettant en avant la non-conformité récurrente et le danger des cigarettes électroniques.

Une personne fumant une-cigarette (illustration).
Une personne fumant une-cigarette (illustration).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La e-cigarette dans le collimateur de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes
01:49
Arnaud Tousch

Si les professionnels de santé vantent depuis des mois les mérites de la cigarette électronique qui selon eux est moins nocive que le tabac classique et permet aux fumeurs de cheminer vers un arrêt de la consommation, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) publie ce mercredi des chiffres alarmants. 

Les résultats des analyses sont en effet éloquents puisque 9 liquides prélevés sur 10 sont tout simplement non-conformes. Pire encore, 6% représentent carrément un danger. Le problème se situe notamment sur les recharges de liquides et l'organisme dénonce de nombreuses anomalies d’étiquetage et un manque d'informations relatives aux dangers de la cigarette électronique.

Le marché français est le plus important d'Europe

Sur les 110 analyses chimiques, 90% révèlent des produits non-conformes, c'est à dire que le liquide analysé ne correspond pas forcément avec ce qui est décrit sur l'étiquette. La direction générale de la répression des fraudes s'est également intéressée aux chargeurs et là encore, le bilan est édifiant. Sur les 14 modèles pris au hasard et analysés, la quasi totalité sont non-conformes et 9 sont même déclarés dangereux en raison du risque de choc électrique lié à un défaut d'isolation. 

Au total la DGCCRF a déjà procédé à plus de 60.000 retraits de produits et veut renforcer les contrôles. Le marché français est le plus important en Europe, près de 3 millions de Français "vapotent" aujourd'hui quotidiennement.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/