2 min de lecture Savoie

Pédophilie : le père de l'une des 43 victimes témoigne

DOCUMENT RTL - Un instituteur a été mis en examen après une première plainte en 2013. Depuis, de nombreux cas ont été révélés, dans une école et un camp de vacances en Savoie.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Pédophilie : le père de l'une des 43 victimes témoigne Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Pueyo et La rédaction numérique de RTL

L'affaire rebondit, deux ans après la première plainte. La justice a révélé, jeudi 9 mars, qu'un instituteur de 49 ans, qui travaillait dans une petite école en Savoie, aurait agressé des dizaines d'enfants. La justice a recensé 43 victimes deux ans après la mise en examen de l'enseignant, soupçonné d'avoir violé plusieurs de ses élèves de maternelle et de CP en Savoie, a-t-on appris auprès du parquet.

De nombreux élèves se sont manifestés après la révélation de l'histoire de Villefontaine. Il faut dire que les similarités entre les deux affaires sont importantes. "L'instituteur bandait les yeux de ma fille, c'était l'atelier du goût, et il faisait ces actes pédopornographiques... C'est exactement les mêmes faits", a déclaré Cyril, le père d'une des 43 victimes. 
Le père de la fillette âgé de six ans regrette que les choses n'aient pas évolué. "Ils auraient pu en tirer les conséquences. Arrêter ce système d'atelier du goût. Le supprimer directement. Des personnes qui ne sont pas très bien dans leur tête, ça peut inciter à plein de choses", a-t-il jugé. 

L'Éducation nationale pointée du doigt

Outre des élèves en Savoie, "il y a aussi des faits dans un camp de vacances", a indiqué à l'AFP le procureur de Chambéry Thierry Dran jeudi 9 avril, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Il s'agit du camp de Mornac-sur-Seudre (Charente-Maritime) où l'instituteur, aujourd'hui âgé de 49 ans, a encadré des enfants. En Savoie, il était responsable de plusieurs classes de l'école de La Planaise, commune rurale proche de Chambéry de 2010 à 2013.

Le père de famille point notamment du doigt l'Éducation nationale. "On n'a eu aucun soutien pendant deux ans. Rien, absolument rien. Abandonné complètement. Me Belkacem, je lui ai envoyé un mail pour lui dire les faits et qu'on n'avait aucune aide de leur part... Ça nous a mis un coup de poignard dans le dos", a-t-il déclaré. 

Le Dauphiné Libéré
indique que l'enseignant n'a pas été révoqué par le ministère. "Il a été suspendu sans traitement, précise le directeur académique, Frédéric Gilardot. Il n’a pas été révoqué car il n’a pas déjà été condamné, contrairement à l’enseignant de Villefontaine." Ce dernier été mis en examen pour des faits concernant onze élèves. Mais d'autres enfants doivent encore être auditionnés après de nouveaux signalements, selon le parquet de Grenoble, qui ne souhaite pas communiquer de chiffre définitif. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Savoie Pédophilie Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777331224
Pédophilie : le père de l'une des 43 victimes témoigne
Pédophilie : le père de l'une des 43 victimes témoigne
DOCUMENT RTL - Un instituteur a été mis en examen après une première plainte en 2013. Depuis, de nombreux cas ont été révélés, dans une école et un camp de vacances en Savoie.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pedophilie-un-instituteur-aurait-fait-43-victimes-en-savoie-7777331224
2015-04-10 09:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/shmNGNyyZQ_ziT8mu2xmrA/330v220-2/online/image/2015/0228/7776794838_000-par8032924.jpg