1 min de lecture Valérie Trierweiler

Pascal Praud : "Bien joué, Nicolas Bedos !"

REPLAY - L'éditorialiste s'amuse des réactions en chaîne après que l'humoriste Nicolas Bedos s'est inventé une liaison de plusieurs mois avec Valérie Trierweiler.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Pascal Praud : "Bien joué, Nicolas Bedos !" Crédit Média : Pascal Praud | Durée : | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud Journaliste RTL

Invité de France 2 mercredi 8 octobre, Nicolas Bedos a confié avoir eu une relation avec Valérie Trierweiler, alors qu'elle était encore avec François Hollande. Une liaison racontée dans un livre censé sortir ces jours-ci (Les Serments déchirés, sic !). C'était en fait un canular.

Pascal Praud, qui a regardé l'émission d'Alexandra Sublet, a avoué "avoir marché à 120%". Autant l'éditorialiste trouvait "moyen" de révéler publiquement cette liaison hypothétique à la télé, autant il trouve le procédé "plutôt réussi et rigolo"

Avant de nous coucher, j'ai dit à Nicolas : 'T'es le plus fort !'

Pascal Praud
Partager la citation

Pour lui, Nicolas Bedos "a surpris. Convenez qu'à la télévision aujourd'hui, ce n'est pas mal". Et cela "en dit long sur les infos et les buzz que nous sommes prêts à gober". Il s'amuse des réactions suscitées avant que l'on apprenne que c'était un canular. "Christine Boutin a parlé d’écœurement et de décadence. Avec elle, vous mettez un euro dans la machine et vous n'êtes jamais déçu", s'amuse-t-il.

"Quand Nicolas est rentré à la maison, avant de se coucher, j'ai dit à Nicolas : 'T'es le plus fort !'", conclut malicieusement Pascal Praud.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Valérie Trierweiler Nicolas Bedos Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants