1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : alertes à la bombe levées dans les six lycées évacués
1 min de lecture

Paris : alertes à la bombe levées dans les six lycées évacués

Les policiers du déminage ont été dépêchés dans les lycées Charlemagne, Fénelon, Montaigne, Condorcet, Henri-IV et Louis-le-Grand.

Paris : les élèves des lycées Charlemagne et Henri IV avaient été évacués après une alerte à la bombe, le 26 janvier 2016
Paris : les élèves des lycées Charlemagne et Henri IV avaient été évacués après une alerte à la bombe, le 26 janvier 2016
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Marie-Pierre Haddad & AFP

Six lycées parisiens prestigieux ont reçu mardi 26 janvier, au matin, des appels anonymes faisant état de la présence de colis piégés au sein des établissements, qui ont aussitôt confiné leurs élèves, a-t-on appris auprès du rectorat et de source policière. Les lycées Charlemagne, Fénelon, Montaigne, Cordorcet, Henri-IV et Louis-le-Grand ont reçu un coup de fil anonyme en milieu de matinée, entre 10h20 et 11h20 selon les cas, a précisé la police.

Ces appels, quasiment identiques, indiquaient que des colis piégés se trouvaient au sein des écoles, selon le rectorat. Les élèves ont ainsi dû être confinés, c'est-à-dire regroupés à l'abri selon les plans de sécurité adaptés à chaque établissement. En fin d'après-midi, "en accord avec la préfecture de police", le rectorat a annoncé la levée des alertes dans tous les établissements.

Selon la police, un colis suspect, qui pourrait être simplement un sac abandonné, a été trouvé à Henri-IV. "On était en train de sortir de classe quand on nous a demandé de nous regrouper dans la cour", a raconté Suzanne, élève en classe préparatoire à Fénelon. "Il n'y a eu aucune panique", a ajouté l'une de ses camarades.

14 établissements évacués en Angleterre

Même constat en Angleterre où 14 établissements scolaires ont été évacués ce mardi 26 janvier pour des raisons identiques. "Les écoles ont été évacuées par mesures de précautions", précise The Independant alors les établissements avaient reçu une série d'appels anonymes entre 9 heures et 10 heures faisant état de la présence de colis piégés au sein même des lieux scolaires.

Au moins quatre établissements de Londres, mais aussi six autour de Birmingham et quatre en Cornouailles auraient visé par ces menaces. Les équipes de démineurs envoyées sur place n'ont rien trouvé.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire