1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Paris : les taxis manifestent contre UberPOP
2 min de lecture

Paris : les taxis manifestent contre UberPOP

Plus d'une centaine de taxis parisiens ont paralysé ce mardi la circulation autour de Paris et sur les accès aux aéroports pour dénoncer la concurrence d'UberPOP.

L'opération escargot des taxis parisiens de ce mardi 16 juin contre UberPOP est loin d'être la première manifestation. (Ici le 10 février 2015)
L'opération escargot des taxis parisiens de ce mardi 16 juin contre UberPOP est loin d'être la première manifestation. (Ici le 10 février 2015)
Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Dans leur guerre contre UberPOP et les VTC, les taxis ont mené une nouvelle bataille ce mardi 16 juin avec une nouvelle opération escargot au départ des aéroports parisiens vers la capitale. À l'appel du syndicat Sud-Taxis, "200 à 300" véhicules se sont rassemblés à l'aube à Roissy-Charles-de-Gaulle pour se diriger, via l'autoroute A vers Paris, tandis qu'une trentaine de chauffeurs ont empêché la prise en charge de passagers à Orly.

Les aéroports n'étaient pas les seuls visés, puisque d'autres taxis se sont réunis Porte Maillot et ont pris le périphérique en direction de l'Est de Paris, pour converger avec leurs collègues vers Bastille, a ajouté le président d'une autre organisation, Taxis de France, Ibrahima Sylla. La Fédération nationale des taxis a précisé qu'elle ne s'était pas jointe aux rassemblements de mardi, mais ne reste pas inactive pour autant car elle doit participer à une réunion interfédérale au sujet d'UberPOP mercredi.

"On demande à l'État que les lois soient appliquées pour les VTC (voitures de tourisme avec chauffeur), notamment sur le retour à la base et la géolocalisation", a expliqué à l'AFP Mahecor Diouf, secrétaire général de SUD-Taxis. "On voit souvent (les VTC) dans les aéroports sans réservation : ça on ne peut plus l'accepter", a ajouté le délégué, qui demande à être reçu par le Premier ministre

UberPOP illégal, mais toujours en service

Les chauffeurs de taxis dénoncent la concurrence des VTC depuis des mois, mais leur colère a encore grandi avec le lancement en France d'UberPOP, un service permettant à des particuliers de proposer leurs services à prix cassés et que le gouvernement lui-même considère comme illégal. Néanmoins, la cour d'appel de Paris ayant reporté reporté sa décision concernant ce service proposé par la société de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) Uber sans mesure d'interdiction à titre conservatoire, UberPOP peut continuer à rouler jusqu'à la prochaine audience de septembre.

À lire aussi

Le géant américain Uber compte bien de son côté faire reconnaître la légalité d'UberPOP et a soulevé à ce propos une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).

La rédaction vous recommande

.


Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/