1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Nucléaire : un Français sur deux veut abaisser la part du nucléaire dans la production d'électricité
1 min de lecture

Nucléaire : un Français sur deux veut abaisser la part du nucléaire dans la production d'électricité

Selon un sondage Elabe, seulement 20% des Français souhaiterait l'abandon pur et simple du recours à l'énergie nucléaire.

Un réacteur nucléaire EDF à Chinon le 26 juin 2013.
Un réacteur nucléaire EDF à Chinon le 26 juin 2013.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP Archives
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Le nucléaire reste encore une valeur sûre pour un bon nombre de Français, et semble avoir de beaux jours devant lui. Selon un sondage Elabe réalisé pour le journal Les Échos, un Français sur deux souhaiterait que la part du nucléaire dans la production de l'électricité soit abaissée à 50%. Un objectif qui était d'ailleurs une promesse de campagne de François Hollande en 2012, et qui a été acté dans la loi sur la transition énergétique adoptée par le Parlement en juillet 2015, entérinant l'objectif de passer de 75% à 50% d'énergie d'origine nucléaire dans la production d'électricité, d'ici à 2050. 

Cet objectif est majoritairement suivi par les 18 à 24 ans qui sont 60% à prôner cette réduction du nucléaire. Parmi les sondés, 62% pointent une énergie qui n'est pas propre, 55% pensent qu'elle n'est pas sûre et la même proportion juge que ce n'est pas une source porteuse d'avenir. Étonnamment, 52% des sympathisants de gauche seulement adhèrent à la réduction de 75% à 50% de la part du nucléaire, un chiffre qui s'explique par les écologistes qui défendent un abandon pur et simple de cette source d'énergie.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/