1 min de lecture Nord

Nord-Pas-de-Calais : il tue son chien avec un manche de pioche et écope de deux ans de prison

Un quinquagénaire a été condamné pour avoir massacré son chien qui aboyait trop afin de lui faire comprendre qu'il était "le maître".

L'homme avait adopté le cocker de quatre ans, un mois à peine avant de le battre à mort (illustration).
L'homme avait adopté le cocker de quatre ans, un mois à peine avant de le battre à mort (illustration). Crédit : iStock
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Un homme d'une cinquantaine d'années a été condamné à deux ans de prison par le tribunal de Valenciennes pour avoir tué son chien à coups de manche de pioche. Les faits d'une atrocité sans nom ont eu lieu lundi 30 novembre à Douchy-les-Mines (Nord), rapporte La Voix du Nord. Excédé par les aboiements un peu trop bruyants et récurrents de son cocker de quatre ans, le quinquagénaire l'a attaqué pour qu'il comprenne "qui est le maître", a-t-il expliqué lors de son procès.

Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux après avoir été appelés par le voisinage, ils ont découvert une scène macabre. Le chien gisait dans son sang et souffrait de multiples fractures, à tel point que le vétérinaire qui l'a examiné à dû l'euthanasier pour abréger ses souffrances. Dans son accès de violence, l'homme s'en est aussi pris aux forces de l'ordre qui ont été insultés et menacés.

L'homme n'a plus le droit d'avoir un animal

"J'en ai eu marre (...), je me suis emporté", a-t-il tout juste reconnu après avoir expliqué que ce n'était pas son "but" de tuer son "compagnon". Il n'empêche que l'homme estime que sa convocation au tribunal était quelque peu exagérée. "Il y a un peu d'excès pour un animal", a-t-il estimé.

Au bout du compte, le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur, soit deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt. L'homme a également été condamné à dédommager quatre policiers à hauteur de 300 euros chacun et un cinquième à hauteur de 500 euros. La SPA et la Fondation Brigitte Bardot, aussi parties civiles, recevront également 300 euros. Enfin, la tribunal a condamné l'homme à ne plus pouvoir être propriétaire d'un animal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nord Pas-de-calais Chiens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants